DFCO 1-1 Bastia : vents contraires

Auteurs d’un très bon match face à une équipe qui joue la montée, les Dijonnais auraient mérité la victoire mais le manque de réalisme – et d’un brin de réussite – les pousse à se contenter du point du nul. Un résultat honorable dans l’absolu face à Bastia mais très frustrant d’autant qu’en parallèle, les clubs de devant ont gagné.

Pour cette 32e journée, les Dijonnais doivent composer avec des nombreux absents : Cheick Traoré et Roger Assalé sont en phase de reprise, Rocchia est absent (touché aux adducteurs, selon la version officielle) tandis qu’Ahlinvi et Ngouyamsa sont suspendus. En l’absence de 3 de ses 5 latéraux, l’entraîneur dijonnais innove, avec la titularisation de Coulibaly au poste de latéral droit, Paul Joly prenant le couloir gauche de la défense. Au milieu, Marié remplace Ahlinvi poste pour poste tandis que l’alternance entre Soumaré et Jacob se poursuit, l’ancien Niortais étant préféré sur ce match. La ligne d’attaque, qui connait une nette amélioration malgré les performances très décevantes de Xande Silva, est en revanche inchangée.

LE MATCH

Face à des Bastiais qui déplorent aussi l’absence de certains titulaires (Djoco, Magri…), les Dijonnais doivent tout faire pour prendre les 3 points afin de rester vivants dans la course au maintien. Et ça commence très bien dès la première minute, avec un ballon récupéré par Jacob à l’entrée de la surface bastiaise, qui lance Tchaouna dans la profondeur, mais le jeune Rennais est contré par le portier adverse. La minute suivante, Tchaouna, encore lui, parvient à gratter un ballon dans les pieds des défenseurs Corses, tergiverse et frappe à bout portant mais trouve le poteau ! S’en suivent deux corners, tirés par Jacob mais dégagés par la défense bastiaise. Dans ces premières minutes, le pressing dijonnais fait très mal aux Bastiais, qui tentent toutefois de réagir en contre, ce qui leur permet d’obtenir un premier corner à la 5e minute. Le ballon file dans la surface jusqu’à Alfarela, dont la reprise à bout portant est contrée par Joly ! Quel début de match !

nn

Le DFCO obtient un nouveau corner (déjà le 4e !) à la 7e minute, suite à un jeu à trois entre Le Bihan, Tchaouna et Silva. Ce n’est toujours pas très bien tiré… Le rythme retombe un peu après dix minutes de haute volée, Bastia parvenant à remettre un peu le pied sur le ballon. Mais le DFCO se montre vraiment dangereux dans les 30 derniers mètres, en récupérant beaucoup de ballons dans les pieds bastiais, comme sur cette nouvelle action à la 12e minute, mais la dernière passe de Le Bihan pour Tchaouna est mal assurée. Bon coup-franc excentré obtenu dans la minute qui suite par Paul Joly. Mais c’est encore mal tiré… Quel dommage de ne jamais profiter de toutes ces munitions !

Cinquième corner obtenu pour le DFCO à la 17e minute. C’est mieux frappé mais dégagé de la tête par le défense bastiaise. Le débat s’équilibre davantage, avec des Bastiais qui retrouvent un peu de sérénité en défense et des Dijonnais moins justes dans les transmissions. Sur une action achevée par un ballon récupéré par Xande Silva dans la surface, le DFCO aurait pu toutefois obtenir un pénalty pour une main d’un défenseur bastiais… Peu après, c’est à Bastia de se procurer une très grosse occasion, suite à un ballon perdu par Xande Silva à l’entrée de sa propre surface ! Heureusement, Vincent est gêné in extremis par Zargo Touré.

nn

Passé la demi-heure de jeu, le rythme baisse clairement, avec beaucoup plus d’erreurs techniques de part et d’autre. La pluie incessante n’aide sans doute pas les 22 acteurs… Encore un bon coup-franc obtenu par Joly à la 35e minute. C’est Le Bihan qui se charge de le frapper. C’est détourné par le mur et c’est donc un nouveau corner pour le DFCO. C’est repris de la tête par Touré au premier poteau mais la défense bastiaise peut se dégager. Les Dijonnais poussent en fin de première période pour tenter de concrétiser une domination assez nette, mais techniquement ça manque de tranchant, à l’image d’un Jordan Marié plus que timoré. C’est finalement Bastia qui se procure la dernière occasion juste avant la pause. Le centre de Tavares passe devant tout le monde et termine sur Van Den Kerkhof, dont la frappe est contrée par Congré dans la surface ! L’arbitre siffle la mi-temps peu après. Alors que les Bastiais retournent aux vestiaires, on assiste à une belle image : les 11 Dijonnais regroupés en cercle sur la pelouse et harangués par Stéphane Bernard, l’entraîneur adjoint.

nn

Pas de changement côté Dijonnais à la pause. Pas de changement non plus côté météo, c’est toujours bien humide dans le ciel bourguignon. Et pas de changement non plus dans les intentions, puisque le DFCO s’offre une première grosse occasion à la 47e minute. Lancé dans la profondeur par Jacob, Xande Silva progresse balle au pied puis talonne pour Le Bihan qui reprend en première intention mais sa frappe passe largement au-dessus du cadre ! Quel dommage, c’était une opportunité en or ! Grosse opportunité pour le numéro 8 dijonnais à nouveau à la 51e minute, qui intercepte le ballon et part seul en contre, mais il est finalement bien repris dans la surface par la défense de Bastia et ne parvient pas à frapper ni à trouver un coéquipier. Attention à ne pas regretter toutes ces opportunités !

nn

Les Dijonnais poussent pour faire la différence, mais pêchent clairement par manque de précision dans les derniers gestes, comme sur ce bon centre de Tchaouna, un peu trop long toutefois pour Xande Silva (57e). Et malheureusement, ce manque de réalisme dijonnais va se payer cher. Esseulé aux 30 mètres, Salles-Lamonge, pas attaqué, progresse et adresse une frappe croisée parfaite… qui vient se loger dans le petit filet de Reynet (0-1, 59e). Contre le cours du jeu, Bastia ouvre le score. Et alors que, au moment, Laval et Valenciennes mènent dans leurs matchs respectifs, les Dijonnais sont peut-être, déjà, en train de dire adieu aux espoirs de maintien.

nn

Pascal Dupraz réagit immédiatement avec un triple changement. Fofana, Pi et Soumaré rentrent, Jacob, Marié et Tchaouna sortent. Un choix défensif assez curieux alors que le DFCO doit remonter deux buts. Les Dijonnais semblent passer en 5-3-2, Joly et Fofana jouant le rôle de pistons. Peu après, c’est au tour de Xande Silva de céder sa place, remplacé par Marley Aké. Sur l’action qui suit, Soumaré progresse balle au pied, joue le une deux avec Le Bihan puis s’infiltre dans la surface. Mais il est repris in extremis par la défense bastiaise, sur une action qui pouvait sembler litigieuse. Corner obtenu à la 72e pour le DFCO. Le ballon, mal dégagé, revient jusqu’à Congré qui frappe du droit… mais c’est au-dessus.

nn

Alors que les Dijonnais semblent sans réaction, l’éclaircie va venir de Bryan Soumaré. Auteur d’une excellente entrée, le milieu de terrain repique dans l’axe, domine Salles-Lamonge balle au pied et adresse une frappe qui prend Placide à défaut (1-1 74e). Le DFCO égalise et s’offre le droit d’y croire encore un peu malgré les résultats défavorables de la soirée. Bon coup-franc obtenu par Fofana à la 78e minute. Mais c’est très mal tiré par Soumaré. Sur l’action qui suit, le centre de Joly est mal capté par Placide qui relâche le ballon dans les pieds de Le Bihan… mais le portier corse se rattrape bien et contre in extremis la tentative de l’attaquant Dijonnais. Mal retombé sur le contact avec Placide, Le Bihan semble souffrir de l’épaule et est remplacé par Nassi. Quelle mauvaise nouvelle…

Sur le corner qui suit, Placide effectue encore une sortie hasardeuse mais aucun Dijonnais n’est là pour en profiter. Le portier corse va toutefois se rattraper sur une énorme situation dijonnaise à la 85e. Soumaré passe plusieurs défenseurs côté droit et centre en bout de course. Aké reprend de la tête mais Placide est à la parade. Le ballon revient sur Soumaré qui a suivi mais sa frappe est contrée. Le DFCO pousse et mériterait un coup de pouce du destin tant les efforts sont là. Nouveau coup-franc à la 90e minute. C’est touché de la tête par Aké, qui a glissé mais c’est dégagé par la défense bastiaise. Encore un coup de pied arrêté deux minutes plus tard, suite à un jeu à deux entre Joly et Soumaré. Le corner est bien frappé mais la reprise dijonnaise dans la surface ne met pas en danger Placide. Ultime coup-franc excentré dans les dernières secondes, obtenu par Soumaré. Malheureusement, ça ne donnera rien et le coup de sifflet final retenti dans la foulée.

nn

Un peu comme face à QRM la semaine dernière mais de manière encore plus flagrante, les Dijonnais quittent la pelouse avec des regrets, car la victoire était largement à portée. Le DFCO a livré le genre de match qu’il aurait gagné 9 fois sur 10, malheureusement la réussite n’était pas au rendez-vous. Le scénario est encore plus frustrant qu’en Normandie car, en parallèle, Laval et Valenciennes l’ont emporté, à Sochaux et à Amiens. Seule la défaite d’Annecy face à Rodez permet aux Dijonnais de ne pas être totalement décrochés, mais le DFCO recule d’une unité par rapport au maintien, puisque les Savoyards, désormais 16e, sont à 5 points. A l’issue du match, on ne peut pas reprocher grand chose aux joueurs, à part peut-être un certain manque de réalisme. On peut en revanche beaucoup reprocher à ceux qui ont décidé d’attendre qu’il soit presque trop tard pour donner à ce groupe un nouvel élan, qu’il semble très capable de saisir.

n

@Gus21

n

FOCUS SUR LOUM TCHAOUNA

Pour apprécier le match de l’attaquant prêté par Rennes, il fallait venir en avance au stade et le quitter à la demi-heure de jeu ! En effet, Tchaouna était l’homme le plus en vue sur le terrain pendant ces premières minutes, avec une énorme occasion d’entrée qu’il rate dans un angle fermé en face à face avec Placide ! Suite au corner repoussé, l’ailier droit touche le poteau à la 2e minute sur un nouveau face à face, étrangement esseulé dans la surface…

nn

Le Tchadien continue sur sa lancée et provoque une faute à la 6e minute, enchaîne avec une belle passe pour Xande Silva dans l’axe, en relais de Le Bihan qui s’était décalé à droite. En l’espace de 10 minutes, il a amené plus de danger que sur ses trois premiers mois au DFCO. Un peu plus présent dans la surface que le long de la ligne, il est bien placé mais mal servi en retrait à la 12e minute par Le Bihan.

nn

Victime d’un positionnement expérimental ?

n

La présence de Senou Coulibaly au poste de latéral droit n’était pas la seule nouveauté pour un début de match de Dijon cette saison : Loum Tchaouna joue en effet souvent au poste de piston droit en phase défensive, alors qu’il montait loin devant pou profiter d’un Coulibaly qui joue exclusivement sur l’aile lorsque Dijon a le ballon. Ces allers retours ont pu le fatiguer plus vite que prévu… Il se positionne au premier poteau sur les corners défensifs, il vient près du gardien pour gêner sa sortie et faire l’appel au premier poteau sur les corners offensifs. Lorsque Le Bihan s’excentre de son côté, il prend sa place dans l’axe de manière relativement fluide.

n

Les instants qui suivent le premier quart d’heure sont plutôt à l’avantage des visiteurs, qui tentent d’ouvrir la marque mais en sont empêché par Tchaouna, auteur d’un bon tacle à la 19e. Mais son contrôle est mauvais et offre une touche à l’adversaire. Puis, le jeune rennais va être l’auteur de deux dégagements (23e, 26e), très importants pour maintenir son équipe à flot. Entre temps, il parvient à demander le ballon dans le bon tempo mais ne reçoit pas une bonne passe dans la surface du Sporting. Remuant, il a déserté l’aile droite sur cette action.

nn

Malheureusement, c’est à peu près à ce moment que le joueur de l’Équipe de France U20 perd son élan très encourageant. En retard, il défend mal sur cette incursion bastiaise dans la surface à la 45e minute qui a failli (et aurait dû) faire but. Il ne pouvait plus intervenir une fois qu’il avait laissé passer le centreur devant lui dans la surface. Et dans le deuxième acte, Tchaouna n’a pas eu grand chose à se mettre son la dent, de dehors d’une très bon centre délivré à la 55e, presque un copier-coller de celui qui amène le but vainqueur contre Rodez. Malheureusement, personne pour reprendre au deuxième poteau. Suite à sa deuxième mi-temps plus que médiocre, il sort à la 62e minute.

n

@No_Vak

LES NOTES

L’Homme du match : Valentin Jacob (6,4/10)

n

Reynet 3,4 – Joly 6 – Congré 4,8 – Touré 5,5 – Coulibaly 4,8 – Thioune 4 – Marié 4 – Tchaouna 5,6 – Jacob 6,4 – Silva 3,5 – Le Bihan 5,1

nn

MOYENNE : 4,8/10

nn

Il y a quelques semaines lors d’une émission sur Twitch, nous nous sommes amusés à pronostiquer, avec l’aide des spectateurs, les résultats de la fin de saison du DFCO. Jusqu’ici nous avons bon avec un joli 4/4. On espère se tromper pour le résultat du prochain match à Sochaux !

17 vues


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *