N3 : Les 10 joueurs du DFCO à suivre absolument cette saison

Après avoir conclu une préparation estivale de très bonne facture avec quatre victoires en autant de matchs, les troupes de Christophe Point reprennent le chemin du championnat avec un premier déplacement à Gueugnon (18 heures) ce samedi 26 août. Avant l’échéance, on vous propose de partir à la rencontre de dix joueurs qui seront peut-être amenés à se distinguer pour l’équipe réserve du Dijon FCO. Voire à intégrer le groupe évoluant en National.

Il y a un peu plus d'un mois, la réserve du DFCO retrouvait les terrains du centre d'entraînement de Saint-Apollinaire. Plusieurs recrues et de nombreux éléments issus du groupe U18 de 2022-2023, qui montent en U19 Nationaux, étaient conviés à cette rentrée. (Photo Le Bien public)

En préambule et avant d’entrer dans le vif du sujet, le DFCO B a dominé les quatre adversaires pensionnaires de N3 qu’il a rencontrés cet été : Pontarlier (2-0, le 29/07), Besançon Foot (4-2, le 05/08), Drancy (2-0, le 12/08) et Saint-Priest (6-4, le 16/08). Malheureusement, il a aussi vu son ultime rencontre face à la réserve de Sochaux être logiquement annulée, au vu de la situation des Doubiens. Une pluie de buts marqués (14 réalisations) pour 6 encaissés alors que les recrues, U18 et U19 se sont mêlés au noyau dur.

Le groupe du DFCO en N3

En 2023, les jeunes du DFCO défieront l’ASPTT Dijon (promu de R1), le Besançon Foot, Cosne-sur-Loire, Gueugnon, le Jura Dolois, La Chapelle-de-Guinchay (promu de R1), Louhans-Cuiseaux (relégué de N2), Pontarlier, Rumilly-Vallière (relégué de N2), Is/Selongey, la réserve de Sochaux, Vesoul (promu de R1) et Yzeure (relégué de N2).

nn

Pour vous donner l’eau à la bouche et peut-être l’envie de vous rendre aux matchs de notre réserve, nous avons sélectionné pour vous les dix joueurs les plus susceptibles de percer en équipe première dans un monde idéal. Et rejoindre les jeunes pros que sont Zoran Moco, Yanis Chahid, Rayane El Khamali ou encore Robin Risser (prêté par Strasbourg) pour les matchs de l’équipe fanion.

n

Kenzo Vilon Guezo
Kenzo Vilon Guezo

Après deux saisons à l’Olympique de Marseille, Kenzo Vilon Guezo a fait le choix de rejoindre le DFCO à l’inter-saison, où il a signé un contrat de deux ans. Lors de la campagne 2022-2023, le Franco-béninois évoluait avec les U19 Nationaux de l’OM. Une saison qu’il a passé sous les ordres de Jérôme Kerjean, ancien formateur et entraîneur des gardiens du DFCO de 2013 à 2022, qui s’est depuis envolé pour Marseille.

nn

Convoqué par le coach Igor Tudor pour un stage à Marbella, en décembre 2022, le portier a même eu l’occasion de se frotter au groupe professionnel avant de quitter la cité phocéenne. Mais il ne compte que deux matchs de N3 à son actif avec la réserve de l’OM.

nn

Avant son expérience dans les Bouches-du-Rhône, Kenzo Vilon Guezo avait fait ses armes en région parisienne, à l’Espérance Paris 19e, son tout premier club, avant de porter les couleurs du Red Star et de Drancy. Sauf changement dans la hiérarchie, Vilon Guezo devrait être le gardien titulaire de la réserve du DFCO. Un avenir qui se dessinera aussi en fonction du devenir de Lenny Montfort, qui devrait régulièrement redescendre du groupe professionnel vers l’équipe B.

n

Kenzo Vilon Guez célèbre une victoire avec les jeunes de l'OM

Né en 2005 et aujourd’hui âgé de 18 ans, le néo-Dijonnais peut encore évoluer avec les U19. Avec les départs d’Enzo Breviglieri, Rudy Burtin (vers l’UF Mâconnais), Ibrahim Gomis (vers l’Olympique de Marseille), Adrien Moncet et Thomas Roche (vers le FC 93 Bobigny), Kenzo Vilon Guezo sera accompagné par les portiers Jules Stawiecki (international U16) et Gabin Eudes. Deux gardiens et deux joueurs, respectivement au DFCO depuis les catégories U7 et U11, qui assurent encore aujourd’hui l’ancrage local à la formation.

nn

Abdoul Diaby Malick

Abdoul Diaby Malick

À l’essai au Racing Club de Strasbourg en février dernier, Abdoul Diaby Malick défendra finalement les couleurs du DFCO durant la saison 2023/2024.

nn

Utilisé comme latéral gauche ou défenseur axial gauche, le natif de Marseille a longtemps porté le maillot du Burel FC (dans le 13e arrondissement de la cité phocéenne), avant de rejoindre le SC Air-Bel (dans le 11e arrondissement de la cité phocéenne), où il portait le brassard des U19 Nationaux (24 matchs disputés en 2022/2023).

nn

L’an passé, sa formation a réussi à se maintenir dans une poule relevée, aux côtés de centres de formation réputées du Montpellier HSC, de l’AS Monaco, de l’OGC Nice ou encore de l’OM.

Zakaria Ariss
Zakaria Ariss

Convoqué dans l’équipe première pour les matchs de préparations de l’été 2023-2024, Zakaria Ariss n’est pas encore professionnel mais fait partie de ce groupe de joueurs qui s’en rapproche le plus. Le natif de Marseille, qui évoluait à l’OM de 9 à 11 ans, puis au Burel FC avant de parfaire sa formation à Istres, en N3 et U19, a disputé 21 matchs de N3 avec Dijon en 2022-2023 en étant majoritairement titulaire sur le flanc gauche de la défense dijonnaise.

nn

Ce défenseur latéral d’un mètre 80 a fait son petit effet pendant la présaison, en participant à quatre matchs et en ne faisant pas tâche du tout contre des adversaires tels que Gauthier Hein ou Lassine Sinayoko, qui évoluaient en Ligue 1 la saison passée.

nn

Avec un départ d’Adama Fofana qui se profile, le défenseur (qui a prouvé qu’il pouvait occuper le poste de piston gauche sans être dépaysé) aura peut-être rapidement son mot à dire dans la saison dijonnaise en National, surtout s’il devait arriver malheur à Makutungu et si Traoré mettait un peu trop de temps à revenir en forme. En attendant, il sera logiquement considéré comme l’un des éléments forts de l’équipe réserve, grâce à sa régularité singulière pour un joueur de 19 ans.

n

Axel Drouhin
Axel Drouhin

Littéralement annoncé par Benoît Tavenot comme le quatrième défenseur central du groupe du DFCO en National, Axel Drouhin en aura peut-être bientôt fini avec les joutes de N3. Le jeune homme né à Dijon et formé à l’ASPTT avant de partir faire ses armes à Gueugnon (40 matchs de championnat, 5 buts) est revenu dans la Capitale des Ducs en 2022 avec le DFCO pour faire office de patron de la ligne arrière. Et le moins que l’on puisse dire c’est qu’il a tapé dans l’œil de l’entraîneur des pros, au point de participer (lui aussi) à 4 rencontres amicales cet été et de tenir son rang contre des clubs tels que Lens ou Auxerre.

nn

Capable de passer 90 minutes sans faire la moindre erreur comme d’avoir une petite saute de concentration par moments, l’axial de 23 ans nous semble tout à fait prêt à participer à quelques rencontres en troisième division, s’il est bien épaulé par des valeurs sûres. Alors que Makutungu va très probablement retrouver définitivement une place à gauche de la défense, seuls Congré, Temanfo, Cissé et Drouhin devraient se disputer les deux postes de cette charnière dans un système à quatre dans lequel il est confortable. Avec sa capacité de relance intéressante et une fraîcheur caractéristique, le Côte-D’Orien pourrait faire partie des grands gagnants de cette nouvelle saison en National.

Thomas Blot
Thomas Blot

Originaire de Lorraine, Thomas Blot touche ses premiers ballons du côté de l’Union sportive Thionville-Lusitanos. Au sortir de sa saison avec les U13, le Mosellan, approché par quelques clubs, décide de s’engager et de signer son premier contrat avec le FC Metz pour cinq saisons.

nn

Il continue ainsi sa préformation au FC Metz en étant en parallèle inscrit au Pôle Espoir du CREPS de Nancy.

nn

Alors qu’il entre au centre de formation du FC Metz pour poursuivre sa formation jusqu’en U18, Thomas Blot fait volte-face dans son aventure messine : en 2021, il signe au DFCO. Un club qu’il l’avait remarqué lors de nombreuses confrontations, avec le Pôle Espoir ou lors de matchs contre les Grenats.

Thomas Blot balle au pied à Saint-Apollinaire.

Il évolue depuis chez les U19 Nationaux et avec la N3. Passé par presque tous les postes, de l’attaque au milieu de terrain, le joueur est finalement repositionné latéral gauche. Profil polyvalent, Thomas Blot aime le jeu rapide en une touche de balle et se frotter aux duels. En signant au DFCO, le jeune Lorrain espérait réaliser son rêve d’enfant : aller chercher l’équipe première pour décrocher son premier contrat professionnel. En 2023/2024, il pourrait toucher du doigt cet objectif en étant appelé avec le groupe pro en National.

nn

Sa longévité au DFCO, son abnégation, la confiance du coach… Thomas Blot a toutes les qualités pour être le capitaine de cette équipe en N3.

n

Ben-Chayeel Hamada
Ben-Chayeel Hamada

Né à Marseille, formé au Pôle Espoirs d’Aix-en-Provence, Ben-Chayeel Hamada s’est rapidement envolé pour Nancy afin de parfaire sa formation. Après cinq ans passés en Meurthe-et-Moselle, ce milieu relayeur de 20 ans a choisi de renforcer les rangs du DFCO.

nn

Stagiaire pro, le jeune homme s’est entraîné toute la saison passée avec l’équipe première de l’ASNL et a pu effectuer quatre entrées en jeu en National, disputant aussi trois matchs de Coupe de France.n

n

Appelé en sélection des Comores U20, il totalise 31 matchs au niveau National 3 (6 buts) avec la réserve nancéienne.

Ben-Chayeel Hamada sous le maillot de l'ASNL contre Sochaux

Milieu de poche (1m73) et recrue à fort potentiel, le Franco-Comorien arrive à Dijon avec l’intention de se rapprocher, puis d’intégrer le groupe professionnel. Probablement déçu de ne pas se voir proposer de contrat professionnel du côté de Nancy, le Bucco-Rhodanien a préféré voler vers d’autres cieux. Il n’a signé, pour le moment, que pour un an dans la capitale des Ducs, mais aura peut-être sa chance à un moment de la saison, dans un secteur où Dijon ne compte pas beaucoup de concurrents aux titulaires.

n

Nicolas Bertil
Nicolas Bertil

Après avoir commencé le foot à l’âge de 6 ans dans sa ville natale de La Réunion, à la Saint-Pauloise FC, Nicolas Bertil intègre, à 13 ans, le Pôle Espoirs de l’île où il évoluera deux années.

nn

Sélectionné en stage national des U15 à Clairefontaine avec 76 autres jeunes de sa catégorie, il est rapidement approché par plusieurs clubs comme Toulouse, Auxerre ou Caen. Finalement, en 2019, à la suite de détections, de tournois contre d’autres pôles, le Réunionnais opte pour le DFCO, où il signe un contrat aspirant de trois ans. Il débarque alors en métropole à 15 ans. n

n

Au terme de sa formation de trois ans, le staff dijonnais lui propose un contrat de stagiaire pro de deux ans pour qu’il puisse parfaire sa progression. Pour un jour, peut-être, réussir son objectif de toujours : signer son premier contrat professionnel à Dijon.

n

Nicolas Bertil sur la pelouse du centre de formation.

L’an passé, en N3, l’attaquant réunionnais était l’un des joueurs les plus en vue de l’effectif. Il termine deuxième meilleur buteur de la réserve, derrière Daniel Glao. Ses qualités de vitesse, sa présence dans la surface et sa tendance à prendre la profondeur font de lui un joueur remarqué sur le terrain. Durant la période estivale, Nicolas Bertil a également inscrit une réalisation contre Besançon Foot (4-2).

n

Djamal Berrabha
Djamal Berrabha

Né à Ténès (Algérie) puis formé dans la banlieue troyenne (à l’Avant-Garde de Troyes football et au Racing Club des Sportifs de La Chapelle-Saint-Luc), Djamal Berrabha rejoint l’ASPTT Dijon en U19 Nationaux en 2019.

nn

Dès lors, il ne quitte alors plus la région dijonnaise et poursuit son éducation footballistique à l’AS Quetigny, en Régional 1 en 2020. Un an plus tard, son choix se porte sur l’ASC Saint-Apollinaire, club pensionnaire de N3. Il inscrira 6 buts en 25 matchs. n

n

La saison dernière, il est mis à l’essai par l’ASM Belfort (N2), une formation qu’il rejoindra finalement au terme d’une phase test de deux semaines, et ce malgré des propositions de Gueugnon, Is/Selongey et un autre essai du côté de Quevilly/Rouen. À Belfort, il est l’auteur de 4 buts en 26 matchs. Bien servi par un certain Charly Dutournier, l’Algérien marque aussi en 32es de finale de Coupe de France face à Saint-Quentin (N2).

n

Berrabha contre le DFCO aux Poussots, avec le maillot vert de Saint-Apollinaire.

En 2023-2024, Djamal Berrabha relève le défi dijonnais avec l’ambition d’intégrer, dans un avenir proche, le groupe évoluant en National. Milieu offensif capable de se muer en ailier à droite ou à gauche, Djamal Berrabha est décrit comme un joueur technique, susceptible de faire des différences en un contre un. Doté d’une agilité au dessus de la moyenne, il peut ainsi répéter les dribbles dans les petits espaces.

nn

Adroit pour prendre la profondeur et véritable électron libre dans son couloir, sa qualité de transmission de balle fait aussi de lui un redoutable passeur dans les 30 derniers mètres. Djamal Berrabha a inscrit son premier but sous les couleurs du DFCO le 5 août, face à Besançon Foot (4-2). Dix jours plus tard, il récidivait et marquait le dernier but du festival dijonnais contre Saint-Priest (6-4).

n

Alexandre Duville-Parsemain
ADP qui pose pour le DFCO.

Orphelin de Daniel Glao (parti à Bergerac, en N2) et d’Haroun Tchaouna (parti à Jura Dolois, en N3), le DFCO a jeté son dévolu sur un nouveau numéro 9 : Alexandre Duville-Parsemain.

nn

Après de nombreuses saisons sous le maillot du club partenaire du DFCO de l’Aiglon du Lamentin (Martinique), l’attaquant se distingue à Istres, lors du championnat National U17. Courtisé par plusieurs grandes écuries françaises telles que l’OM ou l’OL, le natif de Fort-de-France rejoint finalement le centre de formation de l’OGC Nice, où il avait effectué plusieurs stages dans le passé. D’abord sous le maillot des U19 Nationaux, le Martiniquais restera trois ans sur la Côte d’Azur. Il inscrit au total 10 buts avec la réserve des Aiglons en 2022-2023.

nn

ADP, l’une des recrues phares de la N3, s’est rapidement acclimaté à la vie dijonnaise : en quatre matches de préparation, l’avant-centre a déjà fait trembler les filets à trois reprises, inscrivant un doublé contre Besançon Foot (4-2) et un but face à Pontarlier (2-0).

n

Rayane Messi
Rayane Messi

Son patronyme avait fait grand bruit lors de sa signature à Dijon. Rayane Messi, ancien attaquant du FC Versailles, a signé au DFCO en juin 2019, alors qu’il n’avait que 12 ans. Il était suivi depuis le début de sa saison par Himed Hamma, observateur référent pour le Dijon FCO sur la région Île-de-France.

nn

L’an dernier, chez les U17 Nationaux du DFCO, il était déjà la sensation, l’homme à tout faire de l’attaque. À la mi-octobre, il avait déjà inscrit 7 buts en 8 journées de championnat ! Des performances qui lui ouvrent rapidement les portes de la sélection avec l’équipe de France U16, avec laquelle il sera aussi décisif.

nn

Grand espoir du club, Rayane Messi pose aujourd’hui ses valises entre le groupe U18 et le groupe N3. L’attaquant franco-camerounais, pouvant être repositionné ailier gauche, a d’ailleurs découvert cet été le niveau N3, à seulement 16 ans. Et a marqué son premier but avec l’équipe de Christophe Point, contre Saint-Priest.

Le jeune Rayane Messi avec l'Equipe de France U16.

22 vues


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *