DFCO 2-1 Versailles : victoire royale

par

dans

Au sortir d’un mois d’octobre sans défaite, des ducs de Bourgogne rarement brillants recevaient la cité royale dans un match où seuls les 3 points comptaient pour ne pas s’enliser dans la zone de relégation, et espérer revenir à hauteur des premières places. 6 siècles plus tard, le duché peut se targuer d’avoir pris sa revanche sur le royaume de France.

Auteur d'une excellente prestation, Chahid peut fièrement célébrer son but

LE MATCH

n

Dijon FCO 2 – 1 FC Versailles

Au parc des sports Gaston-Gérard (Dijon), vendredi 03 Novembre 2023, coup d’envoi à 19h30

nn

Buts : Chahid (47e), Irié (84e) pour le DFCO / Baaloudj (88e) pour le FCV

n

Avertissements : Basque(69e), Jacques (90e), Altikulac (90e+3) pour le FCV

n

    n

  • 6e : sur le côté droit, Schur s’y prend à 2 fois pour centrer, Ben Fredj remise pour Chahid, malheureusement trop court pour conclure.
  • n

  • 16e : corner versaillais, Risser vient claquer le ballon sur sa barre pour éviter un nouveau but sur phase arrêtée.
  • n

  • 19e : Schur trouve Moco grâce à une combinaison sur coup franc, la volée finit au fond mais un hors-jeu est signalé.
  • n

  • 29e : frappe puissante de N’en Fredj à quelques mètres de la surface de réparation stoppée nette par la barre de Sébastien Renot…
  • n

  • 36e : la tentative de Nadje est contrée par un de ses coéquipiers, ce qui permet à Dijon de souffler un peu.
  • n

  • 47e : Fdaouch centre du côté gauche après une bonne combinaison avec Makutungu, Chahid parvient cette fois-ci à récupérer le ballon dans la surface et ouvre le score d’un plat du pied : 1-0 pour le DFCO !
  • n

  • 61e : bon centre de Lefebvre, Baaloudj envoie un coup de casque à bout portant mais Risser s’emploie parfaitement pour repousser le ballon en corner !
  • n

  • 62e : les corners consécutifs donnent des occasions chaudes pour les Yvelinois, mais leurs assauts sont contenus.
  • n

  • 79e : partie de billard dans la surface dijonnaise, le ballon est dans un premier temps intercepté par Marié puis rebondit sur de nombreux joueurs, mais la frappe tentée est sans danger.
  • n

  • 84e : sur une excellente passe en profondeur de Chahid pour Schur, lancé sur le côté gauche, le numéro 8 dijonnais va centrer dans une copie quasi-conforme au premier but pour Cyriaque Irié, qui peut facilement conclure devant les Lingon’s. 2-0 pour Dijon !
  • n

  • 88e : La deuxième partie de billard sera celle de trop et Mehdi Baaloudj, très opportuniste, s’empare du cuir qui traînait dans la surface pour tromper Risser (2-1).
  • n

  • 89e : Immédiatement, Irié se présente en face à face avec Renot, mais sa tentative est loin d’être dangereuse.
  • n

  • 90e+4 : La dernière situation chaude est dans les pieds des visiteurs, mais la surface de réparation dijonnaise est une véritable enceinte rouge, et le ballon est renvoyé en touche, suffisant pour entériner une victoire d’une courte tête face à son adversaire du soir !
  • n

La cour des grands ducs

Ils sont jeunes, ils ont encore tout à prouver, mais ils nous apportent déjà tellement. Ce soir, Etoga, Irié et Chahid ont prouvé aux observateurs dijonnais – s’il le fallait encore – que leur temps de jeu n’était pas usurpé. Tous âgés de moins de vingt ans, les jeunes dijonnais n’ont jamais courbé l’échine face à une solide formation versaillaise, qui a pourtant longtemps été parmi les cadors du championnat de National lors du dernier exercice.

nn

S’il a fallu un peu de temps à Chahid pour prendre ses aises dans son rôle de meneur de jeu, sa seconde mi-temps est bien plus impressionnante, auteur d’un but dans une situation qui lui avait échappé en début de match, et distillant un excellent ballon à Schur pour le but du break, synonyme de victoire au vu du scénario. Très souvent prompt à gratter des ballons, mais exploitant parfois mal son potentiel, celui qui a fait ses armes dans la capitale des ducs de Bourgogne a montré ce soir à son coach qu’il savait se mettre en valeur et également mettre en valeur ses coéquipiers lorsqu’il était mis dans les bonnes dispositions.

nn

En parlant du deuxième but, que dire sans risquer de se répéter au sujet de Irié, qui a laissé exploser, une fois de plus, toute l’énergie dont il dispose en sortie de banc. Logiquement enfin récompensé par un but, il ne s’est même pas laissé démonter par l’égalisation de Baaloudj, et s’est imposé dans la défense adverse pour provoquer Renot dans un face à face dans lequel il n’a sûrement pas fait le bon choix. Mais on sait qu’il en faut plus que ça pour le démonter.

nn

Enfin, Etoga est dans la digne lignée de ce qu’il a montré jusqu’ici; en pleine montée en puissance. Et c’est à se demander quand est-ce qu’il arrêtera tant ses dernière sorties sont rassurantes ! Pouvant s’appuyer sur les prestations de ses jeunes joueurs qui ont réussi à faire ployer les versaillais, aucun doute, Benoît Tavenot a à sa disposition une jeunesse de droit divin. Aux côtés d’une défense qui se rassure, d’un gardien enfin plus décisif et de Kévin Schur qui commence à se rendre indispensable, les ingrédients sont-là pour vivre d’autres belles soirées en National.

Inattendu et pourtant redoutablement efficace, Etoga fait forte impression sur ses dernière sorties

Le moral de l’histoire

On l’évoquait en introduction de ce debrief, le DFCO a terminé le mois d’Octobre invaincu toutes compétitions confondues, et même s’il n’a pas toujours gagné, ni toujours avec la manière, cette statistique est loin d’être anodine. En effet, tout comme l’argent appelle l’argent, la défaite appelle la défaite et lors de sa sombre série sans victoire et sans but, il était possible de percevoir la peur paralyser une bonne partie de l’effectif bourguignon. Bien heureux et enfin justement récompensé de ses efforts face à la lanterne rouge du championnat, Dijon a su s’appuyer sur ce regain de forme et enchaîner avec les deux matchs de Coupe de France pour se refaire du bien à tous les étages. Le résultat ? Une équipe qui apparaît désormais beaucoup plus sereine sur le rectangle vert.

nn

Si tout n’est pas parfait, naturellement, il est de bonne augure de voir cette force mentale revenir au sein du collectif. Des 3 points glanés ce soir, c’est peut-être celui-ci qui est le plus important.

nn

Dijon devra désormais continuer à faire fructifier cet esprit face aux prochaines échéances, et devra surtout tâcher de ne pas l’oublier en cas d’accroc, sous peine d’être de nouveau happé dans la plus terrible des spirales.

nn

@CM_Tadryel

n

LES NOTES

L’homme du match : Chahid (7,7)

n

Le milieu dijonnais nous a sorti un match de très bonne facture ce soir. Positionné plus haut sur le terrain, dans un rôle de n°10, il a fait preuve de beaucoup d’activité, proposant souvent des courses pendant les phases offensives, et pressant agressivement à la perte du ballon. Il a aussi essayé de jouer en une touche de balle pour accélérer nos attaques, avec un peu de déchets mais de belles intentions. Toute son activité a été logiquement récompensée par son 2ème but de la saison, à la réception d’un centre de Fdaouch qu’il a converti d’un geste plein de sang-froid. Après l’entrée de Soumaré, il a reculé dans le double pivot, poursuivant sa grosse activité jusqu’à la dernière minute. On ne dira jamais assez à quel point on est fier de voir ce jeune formé à Dijon briller avec l’équipe. Le symbole, ce soir, de la jeunesse dijonnaise.

nn

Risser (6,5) : Un bon Risser ce vendredi, très bon même sur la parade monstrueuse suivant une tête de Baaloudj à la 61e. Il avait déjà été décisif en première mi-temps pour détourner une tête vicieuse au premier poteau, sur un corner versaillais. Précieux aussi dans la construction du jeu. On avait eu l’impression d’une petite baisse de régime il y a quelques temps, mais ce soir, il a été important pour les 3 points.

nn

Moco (6,2) : De match en match, il confirme sa bonne forme, et s’installe au poste de latéral droit. On a senti ce soir qu’il avait plus de certitudes tactiques. Versailles a eu du mal à passer par les côtés, et on le lui doit avec son compère Makutungu. Quelques duels aériens remportés, notamment sur les CPA. On a presque pas eu peur sur les CPA, d’ailleurs… Presque, hein.

nn

Cissé (7) : Lui aussi confirme sa bonne progression. On l’a trouvé bien dans tous les compartiments du jeu, d’ailleurs la charnière a livré encore une belle prestation. Solide au duel, présent dans le domaine aérien, on aime sa défense agressive. Il nous a en outre gratifié de quelques belles relances. Congré va pouvoir préparer sa reprise tranquillement sur le banc.

nn

Temanfo (6,7) : On vous en parlait il y a peu, ici, Arnold, c’est une valeur sûre et on l’a encore vu ce soir. Le visage défensif de l’équipe est meilleur depuis plusieurs matchs et il n’y est pas étranger. Très peu pris en défaut contre le FC Versailles. Quand on le voit défendre, on n’a pas peur. Voir le DFCO défendre et ne pas avoir peur, ça faisait longtemps.

nn

Makutungu (6) : lui, c’est notre latéral sûr. Avec son jeu sobre, sans fioriture, il fait le même effet que son camarade de l’axe gauche : on n’a pas peur. Alors certes, pas beaucoup de montées offensives, pas de percussions balle au pied à la Fofana, mais on sait ce qu’on va avoir à l’avance, sans mauvaise surprise : un peu de solidité. Si on veut chipoter, on notera tout de même ce soir une intervention moins nette sur le but versaillais, mais bon.

nn

Etoga (7,3) : Quelle belle surprise que ce joueur ! On ne va pas se cacher, on n’en n’attendait plus grand chose et au final, il s’impose depuis quelques matchs, dans un vrai rôle de 6 ou son apport physique mais également technique font grand bien. Ce soir, il a su montrer la panoplie complète : couper les lignes de passes, mettre de l’impact, récupérer, être au deuxième ballon et lancer ses partenaires. Remplacé par Soumaré (63e), qui s’est remis en jambes sans être flamboyant, même s’il a tout de même provoqué quelques fautes.

nn

Marié (5,5) : sans doute pas le plus grand match de Jordan, mais il ne faut jamais mésestimer l’apport de notre capitaine. Il a encore mis toute l’intensité nécessaire au milieu, pressant et récupérant, grattant les 2ème ballons. Et puis, il fait la passe clé sur le premier but en lançant parfaitement Fdaouch dans la profondeur. Allez Jordan, respecter les fondamentaux c’est bien, mais on en veut plus dans l’utilisation du ballon !

nn

Schur (5,5) : Un match qu’on trouvait peut-être un peu terne jusqu’à la 88’. On doit reconnaitre qu’on s’est pas enflammé plus que ça en le voyant titulaire sur l’aile droite. Mais Kévin reste un joueur solide, amenant des certitudes physiques et des certitudes tactiques, il travaille pour l’équipe comme on dit. Et puis il y a eu cette passe décisive pour Irié, en fin de match. Après un débordement sur l’aile. Se faire déborder par Schur, on vous cache pas qu’on a eu pitié pour le défenseur. C’est pas synonyme de fin de carrière automatiquement, ça ? Remplacé par Nassi à la 89e, qui n’aura pas eu l’occasion de montrer grand-chose.

nn

Ben Fredj (5) : Un match dans la foulée des précédents en championnat. Mention tout de même pour cette jolie frappe en première mi-temps, qui termine sur la barre. Au Dijon show, avant le début de saison, on fourbissait déjà nos articles sur Ben Fredj le petit prince de Gaston Gérard, on s’attendait à une avalanche de buts, mais force est de constater que pour le moment, on reste sur notre faim. Remplacé par Irié (63e) qui aura beaucoup plus pesé sur la défense, notamment physiquement, par sa capacité à faire des courses et à s’imposer, et qui aura marqué son premier but en pro pour mettre le DFCO à l’abri.

nn

Fdaouch (5,3) : On avait trouvé sa première mi-temps vraiment quelconque, quelques courses, des dribbles devenus un peu prévisibles, et puis il y a eu ce débordement à la 47e, sur le premier but, avec une prise de balle somptueuse pour éliminer l’adversaire et une passe précise pour Chahid. Ce joueur est quand même plein de talents et il a aussi été sérieux défensivement, c’est à noter. Remplacé par Souici (79e), venu densifier un peu plus le milieu de terrain pour la fin de match.

nn

MOYENNE : 6,2

n

@Fabius


Le résumé vidéo de la rencontre

21 vues


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *