Nancy 3-0 DFCO : piqués à vif

Au pays du chardon, la chouette n’est pas à son avantage pour la chasse ! C’est précisément pour cela que Dijon s’est heurté à un mur et a montré l’étendue de sa maladresse dans la surface adverse. Un constat qui n’aurait pas été aussi grave si sa défense avait tenu bon dans les moments les plus importants de la partie à Nancy…

Malgré leurs protestations, les Dijonnais ne peuvent s'en prendre qu'à eux même sur cette lourde défaite.

AS Nancy Lorraine 3-0 Dijon FCO

Au Stade Marcel-Picot (Tomblaine), lundi 18 septembre 2023, coup d’envoi à 18h15

nn

Buts : Carlier (2e), Temanfo csc (89e) et Touré (93e) pour l’ASNL

n

Avertissements : Bouriaud (23e) pour l’ASNL / Traoré (17e) et Cissé (59e) pour le DFCO.

n

    n

  • 2e : immédiatement après le coup d’envoi, Dijon concède un corner et un but au premier poteau, via Maxence Carlier qui était complètement seul (1-0).
  • n

  • 5e : nouvelle énorme opportunité pour l’ASNL, avec un festival de Lenny Nangis dans la surface. Le milieu offensif se rate sur le dernier geste, ouf !
  • n

  • 14e : Fdaouch hérite du ballon après un coup franc indirect mal dégagé, mais son tir passe au-dessus de la transversale.
  • n

  • 17e : Robin Risser est forcé de boxer un coup franc de Gomel, bien tiré, en corner.
  • n

  • 20e : les frappes nancéiennes cadrées s’enchaînent, Dijon est systématiquement déséquilibré sur les contres.
  • n

  • 25e : que de laxisme dans la zone de réparation dijonnaise, Bussmann est encore isolé au point de penalty sur corner mais manque heureusement sa tête.
  • n

  • 26e : Soumaré sert Fdaouch qui frappe en pivot dans la surface mais ne met pas assez de puissance pour tromper Giagnorio
  • n

  • 35e : la volée de Fofana est déviée par un défenseur et force le portier de Nancy à se coucher pour la dévier du bout des doigts !
  • n

  • 42e : surpris, Jo’ Mendes effleure un corner frappé juste devant le but adverse, ça passe devant la cage et file en sortie de but
  • n

  • 42e : dans la foulée, Bryan Soumaré tente la frappe à 20 mètres mais l’homme aux gants se détend bien.
  • n

  • 52e : Adama Fofana avec un super rush dans l’axe, il peut prendre la défense à revers avec une passe bien dosée vers Nchobi qui ne cadre pas !
  • n

  • 54e : cette fois, c’est au tour de Chahid de donner le cuir à Irié dans le bon tempo, mais Giagnorio sort vite et obtient même une sortie de but, avec de la chance.
  • n

  • 72e : les dijonnais ne se créent plus de véritable occasion. Même si Nassi et Traoré tentent coup sur coup, leurs tirs sont toujours bloqués.
  • n

  • 74e : belle frappe de Walid Nassi, qui ne trompe pas le gardien sur une frappe spontanée. La balle rebondit ensuite dans la surface sans être reprise par un Dijonnais !
  • n

  • 82e : Irié monte plus haut que tout le monde dans la surface mais ne peut pas cadrer sa tête – puissante mais assez lointaine – sur le centre de Fofana.
  • n

  • 84e : encore Fofana avec la galette parfaite pour Ben Fredj ! Le numéro 21 ne rentre pas assez bien dedans et subit la trajectoire du ballon sans pouvoir menacer le but.
  • n

  • 85e : Nangis offre une très bonne opportunité à Nancy et à Touré, mais Robin Risser est solide sur ses appuis et sort une bonne parade réflexe !
  • n

  • 89e : contre le cours du jeu, Nancy marque le deuxième but de la soirée. Un coup franc excentré est frappé dans la bonne zone et une forêt de jambes ne peut l’empêcher de passer, pas même celles d’Arnold Temanfo qui marque contre son camp (2-0).
  • n

  • 90e+3 : Dijon craque et laisse un visage connu mettre le 3-0 : Cheick Touré (passé par la réserve entre 2018 et 2019) plante un but anecdotique mais qui rend cette rencontre encore plus frustrante.
  • n

Une entame fatale au DFCO

Comme contre Rouen lors de l’ouverture de la saison, au Mans quelques semaines plus tôt, ou à Châteauroux pour notre première défaite, c’est le début de match de Dijon qui a été le pire avant de voir les débats s’équilibrer. Le DFCO a même relativement dominé une grosse partie de la deuxième mi-temps sans pour autant parvenir à emballer le match, chose qui aurait sans doute été possible si le score était encore nul et vierge après l’heure de jeu puisque les Nancéiens se seraient sans doute plus livrés. À l’extérieur en particulier, il est suicidaire de débuter un match de la sorte, avec un coup d’envoi botté immédiatement en touche comme au rugby et un manque total d’organisation dans la ligne défensive ! Résultat, sur le corner concédé dans la foulée, Dijon encaisse un but et est puni pour ses oublis flagrants, indignes d’une équipe professionnelle. Nous forçant donc à escalader une montagne pour le reste de la partie face à un bloc bien en place et solidaire.

Arrêter les frais

De la même manière, si le Dijon FCO arrête de prendre des buts coups de pied arrêtés à chaque journée de National (5 buts encaissés en 6 matchs sur coups francs et corners, un sixième sur penalty…), il évitera de partir avec un handicap. Tout n’est pas évitable et il faut reconnaître l’astuce de nos adversaires qui exploitent bien nos failles actuelles et qui les frappent souvent au bon endroit, mais le constat est clair. À moins que Benoît Tavenot et son staff parviennent rapidement à régler ce souci majeur, son équipe ne pourra pas avoir des ambitions dans le haut du tableau. Pour les supporters, on peut donc se placer d’un côté ou de l’autre du prisme de l’optimisme : soit voir les potentiels progrès à réaliser et imaginer ce que cette équipe pourrait devenir avec quelques temps faibles mieux gérés, soit s’apitoyer sur l’absence de progrès dans ces domaines de semaine en semaine, alors que des signaux inquiétants auraient dû entraîner des modifications dans notre façon de défendre et d’appréhender les matchs. Quoi qu’il en soit, on ne risque pas de s’ennuyer cette saison…

n

@No_Vak

n

LES NOTES

L’homme du match : Fofana (6,4)

Adama en haut, Adama en bas, Adama à gauche et un peu partout sur le terrain. Beaucoup d’activité, ses montées offensives auraient mérité meilleur sort, comme ce caviar à l’issue d’une percussion balle au pied, digne des plus grands moments yambéresques, qui se termine en pain béni pour Nchobi, hélas gâché. Repositionné sur la même ligne que les milieux offensifs en fin de match, il délivre deux centres très précis pour ses partenaires qui les exploitent mal, à notre plus grand regret.

Adama Fofana, qui était déjà l'un des meilleurs dijonnais à la J5, a été un cran au-dessus de tout le monde.

Risser (4,5) : pas la meilleure des prestations de Robin ce soir. Il a fait quelques gros arrêts, notamment à la 85ème minute, après néanmoins avoir mal capté un centre en retrait. Ses sorties ont paru mal assurées par moments, comme sur le 1er but où on n’a pas très bien compris ce qu’il avait cherché à faire. Il encaisse 2 fois à la fin – abandonné et trahi, il est vrai, par sa défense.

nn

Traoré (4,6) : Docteur Cheick et Mister Traoré, ce soir. Docteur Cheick a fait plutôt bonne impression, volontaire au pressing, bon défensivement, dans le 1 contre 1 notamment. Mister Traoré a tenté de faire une passe décisive à l’adversaire, a fait une faute bête amenant le 2ème but… Peut largement mieux faire simplement en étant plus régulier sur 95 minutes.

nn

Temanfo (4,6) : Arnold a paru un peu plus fébrile que lors des précédentes sorties. Même s’il a plutôt tenu son rang, c’était parfois approximatif. Comme sur son intervention ratée qui se termine en but contre son camp. À l’image de la prestation défensive de l’équipe ce soir, en dessous de la moyenne.

nn

Congré (non noté) : malheureusement sorti sur blessure dès la 10ème minute, remplacé par Cissé (4,6) qui a fait un match moyen, même si les optimistes y verront du mieux par rapport à ses précédentes prestations. Malgré tout, trop de passes imprécises et il ne dégage pas encore suffisamment de sérénité dans ses gestes défensifs.

nn

Chahid (4,4) : pas la meilleure des prestations de Yanis, voire même la moins bonne depuis le début de saison. Il a malgré tout joué son rôle en orientant parfois de façon bien sentie le jeu, mais on l’a senti un peu émoussé, mettant moins d’intensité au milieu. Remplacé à la 81e par Makutungu, qui a pris le couloir gauche derrière Fofana positionné plus haut.

nn

Souici (4,9) : il a fait preuve d’une bonne activité au milieu de terrain, sans pour autant être transcendant. Un match qui a le mérite, pour lui, de confirmer sa montée en puissance entamée lors du précédent.

nn

Soumaré (5,3) : ce n’était pas non plus le plus grand soir pour Bryan, mais le n°28 a tenu son rang de leader technique malgré tout. On l’a vu plusieurs fois amener le ballon dans des zones dangereuses, réussit des prises de balle soyeuses, des passes qui auraient mérité meilleur sort et une belle frappe dans l’axe à 25 m en fin de première mi-temps. Il est descendu pour faire partie du double pivot à la sortie de Chahid.

nn

Nchobi (3,4) : il faut voir le bon côté. Parce que si on voit le mauvais, on va s’énerver. Il a été volontaire, remuant, a proposé des courses qui faisaient sens, il a pressé… Par contre, il ne faut faut pas lui demander de réussir un centre ou un tir, ne cadrant par exemple pas sur une grosse occasion à la 51ème. Au final, c’est trop peu, comme depuis la J1. Remplacé à la 70e par Nassi qui a fait une bonne entrée, s’illustrant assez vite en percutant dans la surface, puis par une frappe dangereuse à la 74ème minute.

nn

Fdaouch (4,5) : Zak a animé son couloir pendant la première mi-temps, sans être flamboyant mais proposant malgré tout quelques mouvements et des solutions dans la surface. Il aurait pu cadrer à la 14ème minute, sur un coup franc de Soumaré repoussé par la défense. On n’a pas forcément compris son remplacement à la mi-temps, par Irié (4,6), alors qu’on aurait imaginé Nchobi sortir à sa place. Cyriaque s’est montré dangereux assez vite et était dans les bonnes zones mais a manqué de précision sur ses tentatives difficiles à marquer.

nn

Mendes (3,5) : un match frustrant pour notre avant-centre, très discret en première mi-temps, mais pas très bien servi non plus, il faut le dire. On l’a vu un peu dos au but, mais sinon, il a manqué de présence dans la surface et surtout d’adresse sur les relais qu’il devait apporter. Remplacé à la 70e par Ben Fredj, qui a fait une entrée discrète, et a confirmé qu’il était un peu court de la tête.

n

@Fabius

MOYENNE : 4,6

17 vues


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *