Grenoble 0-0 DFCO : un dernier pour la route

Malgré une prestation plus aboutie que d’ordinaire à l’extérieur, le DFCO ne parvient pas à mettre un terme à sa série noire de onze matchs sans victoire, toutes compétitions confondues. Ce match nul est déjà le sixième de la saison pour Dijon et ne permet pas au club de quitter la 16e place.

Toujours handicapé par plusieurs blessures en défense, le groupe d’Omar Daf est cette fois-ci très diminué également en attaque et au milieu. Les absences d’Assalé, de Dobre, mais aussi de Marié et de Deaux sont préjudiciables, même si le retour de Traoré est à noter, tout comme l’insertion de Coulibaly dans le onze de départ à la place de Congré. Jessy Pi est titularisé pour la première fois cette saison en Ligue 2 tout comme Allagbé. Camara est préféré à Xande Silva, qui serait arrivé en retard à sa convocation d’après Le Bien Public.

LE MATCH

Comme le score final l’atteste, cette rencontre très serrée aurait pu basculer d’un côté comme de l’autre si les adversaires avaient été un peu plus efficaces dans la surface adverse. Quelques échanges intéressant entre Le Bihan et Fofana d’un côté, puis Le Bihan et Soumaré de l’autre, n’aboutissent pas à des occasions franches pour Dijon. Valentin Jacob est le premier frappeur de la soirée mais voit son tir s’envoler très loin au-dessus des cages. Après une perte de balle et un contre éclair du GF, Coulibaly est bien présent pour fermer la porte à Jordan Tell (10e).

nn

La consigne donnée à Traoré semble être de ne pas faire de courses balle au pied mais de tenter de trouver Soumaré, Camara ou Jacob sur un ballon en profondeur. Une stratégie qui s’avère trop peu efficace, tout comme les deux premiers corners de Jacob. La défense grenobloise est rude avec Le Bihan, qui fait souvent faute sur un avant-centre systématiquement pressé, même dos au but. Enfin, Dijon effectue une très jolie combinaison conclue par une passe transversale de Jacob vers Camara. Le Bihan hérite du ballon et tente de retrouver le Sénégalais sur un centre en profondeur, qui le fuit d’un rien (17e) !

nn

Les Dijonnais provoquent beaucoup de fautes dans le camp adverse, comme celle de Monfray obtenue par Soumaré (21e) et celle de Touray qui lui vaut un avertissement (24e), mais les coups francs consécutifs ne donnent rien. C’est Dijon qui domine légèrement les débats dans la première demi heure, sans pour autant cadrer le moindre tir. Allagbé n’a eu qu’un seul ballon à capter et le fait plutôt bien, en deux temps sur un centre tendu de Gersbach (27e). De l’autre côté, Jacob intercepte un ballon très haut et permet à Soumaré de se lancer dans une série de dribbles avant de servir MLB aux abords de la surface, dont le tir est contré.

nn

Didier Ndong reçoit un carton jaune pour une faute contestable sur Gaspar, qui reste longtemps au sol après son tacle. Sans le meilleur buteur Sanyang, Alex Gersbach est l’Isérois le plus menaçant. Il trouve la tête de Tchaptchet sur corner mais le jeune défenseur passé par Auxerre rate le cadre (34e). Puis, Jordan Tell réalise un petit numéro mais est forcé de frapper en bout de course alors que le rideau défensif n’est pas effacé. Son tir échoue dans le petit filet extérieur d’Allagbé. D’un contrôle astucieux, Bryan Soumaré élimine son vis à vis dans la moitié dijonnaise et se rue vers le but. Il décale Camara, qui frappe après avoir parcouru quelques mètres lui aussi, mais sa tentative fuit également le cadre (40e).

nn

Le troisième quart d’heure moins convaincant de Dijon correspond au réveil de l’équipe locale. Pape Meïssa Ba n’a pas assez d’élan pour réellement menacer le gardien du DFCO, qui capte la balle sans souci. Tell perd le ballon dans les 20 mètres bourguignons lorsqu’il est taclé par Zargo Touré et Idrissa Camara, qui pousse sa balle pour prendre de la vitesse, ne peut dépasser Diarra. L’arbitre siffle la fin d’un premier acte plutôt équilibré.

La lumière ne vint pas

Si les Dijonnais voulaient terminer cette phase d’avant Coupe du Monde avec un succès, ils devront entre attendre au moins jusqu’aux fêtes de fin d’année. Immédiatement après le coup d’envoi de la deuxième mi-temps, Meïssa Ba est oublié par la défense du DFCO et Ndong doit le rattraper au dernier moment. De son côté, Pi doit contrer une volée de Touray après un corner repoussé dans un premier temps. Tell tente aussi une frappe lointaine, qui a le mérite d’être cadrée mais manque de puissance (50e).

nn

La première situation dijonnaise depuis de longues minutes a lieu après une interception de Le Bihan dans la moitié adverse. Après avoir servi Camara, c’est Jacob qui est trouvé d’une belle passe en profondeur dans la surface. Ouverture qui ne sera pas récompensée d’une frappe satisfaisante, Maubleu récupère le ballon sans effort à ses pieds. Micka’ Le Bihan est très entreprenant et se joue de Monfray le long de la ligne de but mais manque de solution dans la surface.

nn

Les Grenoblois vont obtenir un corner, qui sera attrapé par Allagbé (57e) malgré sa puissance. Xande Silva entre pour la dernière demi-heure, remplaçant Idrissa Camara. C’est ensuite Traoré qui centre après une première série de dribbles du Portugais, Le Bihan rôdait mais Adrien Monfray veille et envoie la balle en corner avant que l’attaquant ne puisse la reprendre !

nn

Grenoble va avoir un bon temps fort avec une forte possession du ballon devant la surface des visiteurs à la 67e minute. Un corner vers le deuxième poteau trouve Monfray, qui a échappé à la vigilance de Touré. Sa tête puissante se dirige sous la barre… mais Saturnin Allagbé est impérial et son réflexe sauve le match du DFCO ! Le gardien est encore en avance sur un Meïssa Ba lancé par Jordan Tell dans la profondeur (72e). Traoré voit un carton jaune lui être adressé pour une faute évidente sur Gersbach, qui permet au GF38 d’insister devant le but, sans succès heureusement.

nn

Amine Sbaï, entré en jeu, fait parler sa technique et sert sur un plateau Pape Meïssa Ba. L’attaquant se rate alors qu’il est rattrapé par Coulibaly et Fofana. Walid Nassi va remplacer Jacob à la 78e et Traoré va enfin avoir un peu plus de réussite, avec une passe à mi-distance qui n’est pas interceptée par le défenseur. Cela permet à Soumaré de se présenter face à Maubleu (81e), mais son tir est bloqué par le gardien qui est bien resté sur ses appuis.

nn

Il faut à Nassi quelques minutes pour se mettre dans le rythme de la rencontre mais l’ailier profite de sa fraîcheur et des assauts grenoblois pour obtenir de bonnes occasions en fin de match. La première grâce à une passe en cloche très jolie de Jessy Pi, qu’il récupère avant de centrer vers Le Bihan : la reprise est contrée et le corner ne donne rien. Puis, c’est Le Bihan lui-même qui est au relais de Pi et qui lance le jeune ailier dans la profondeur. S’il échappe à tous les défenseurs, son tir manque de conviction pour finir au fond. C’était la meilleure occasion dijonnaise de la partie.

L’entrée de Tchaouna pour les dernières secondes ne changera pas le score. Un résultat honnêtement satisfaisant chez ce qui était le 3e de Ligue 2 avant le coup d’envoi, grâce à ses quatre victoires de suite. Mais la série dijonnaise, elle, se poursuit. Et si le DFCO n’est en aucun cas largué par les autres concurrents au maintien, le contenu des matchs et le manque de mental pour aller chercher une première victoire depuis le mois d’août (!) se fait ressentir. Ce n’est pas seulement avec une opposition interne dans un stage au Portugal qu’Omar Daf et ses hommes pourront relancer la machine.

nn

@No_Vak

LES NOTES :

L’Homme du match : Senou Coulibaly (6,9)

n

L’un de ses meilleurs matchs depuis très longtemps. Auteur de plusieurs interventions pleines de sang froid aux abords ou dans la surface de réparation, il a anéanti plusieurs belles opportunités grenobloises.

Allagbé (6,9) : suppléant de dernière minute de Reynet, blessé, il a réalisé un match très sérieux. S’il n’a pas été énormément sollicité, il a sorti une parade déterminante sur la seule grosse occasion grenobloise et ses prises de balles aériennes ont fait du bien à sa défense. Une bonne bouffée d’oxygène pour luin

n

Traoré (5,3) : globalement sérieux sur le plan défensif malgré quelques maladresses, il n’a en revanche pas assez apporté sur le plan offensif, notamment en ne proposant pas assez de dédoublements avec ses ailiers.

nn

Touré (5,9) : parfois en délicatesse sur les relances comme devant Touray (19e), moins décisif que son compère de l’axe. Il a toutefois livré un match correct, dans la lignée de son début de saison. L’un des rares « cadres » au niveau presque à chaque fois.

nn

Fofana (5) : un match assez satisfaisait sur le plan défensif, malgré quelques sautes de concentrations qui auraient pu être préjudiciables. Quelques incursions intéressantes vers l’avant, malheureusement le manque de concentration de Camara dans son couloir a largement limité ses options.n

n

Ndong (5,6) : précieux à la récupération et pour harceler les milieux grenoblois, il a alterné le bon et le moins convaincant, avec au bout du compte une copie plutôt bonne. Un apport trop faible dans la construction du jeu néanmoins.

nn

Pi (5,9) : enfin un match abouti de sa part ! Autour d’un certain nombre d’interceptions dans l’entre-jeu, il a énormément perturbé les transmissions grenobloises. Comme Ndong, il s’est montré un peu trop timide dans la construction du jeu, malgré quelques transversales bien inspirées et réalisées, surtout en fin de rencontre.n

n

Soumaré (4,6) : un bon début de match, avec beaucoup de mouvement, de décalages créés, de solutions proposées. Il a par la suite sombré petit à petit, au point de disparaitre de la circulation. Dommage. Remplacé par Tchaouna pour à peine quelques minutes.

nn

Jacob (4,4) : plutôt un bon match de sa part. Même s’il a eu du mal à déclencher des mouvements décisifs, il a été assez juste dans ses choix et a par ailleurs affiché une détermination notable, le poussant à pas mal d’efforts dans le repli défensif. Du mieux, au moins dans les intentions, même si les coups de pied arrêtés mériteraient d’être mieux travaillés. Remplacé par Nassi, qui s’est créé deux belles situations sur le peu de temps de jeu qu’il a eu. Ce n’est pas faute de le souligner : il mériterait qu’on lui donne davantage sa chance.n

n

Camara (2,8) : match très compliqué à nouveau pour l’ancien pensionnaire de D2 Turque, qui a eu beaucoup de mal à exister, à réaliser les bons gestes. Son apport laisse de plus en plus dubitatif, même si son jeune âge laisse encore de l’espoir. Remplacé par Xande Silva, qui a rappelé sur ses premiers ballons qu’il pouvait être le facteur X de cette équipe. Avant de montrer sur la suite du match qu’il avait beaucoup de mal à redevenir régulier depuis sa blessure.n

n

Le Bihan (4,6) : une performance en demi-teinte, avec des déplacements intéressants, une bonne capacité à percer les lignes adverses par le dribble ou la passe, quelques gestes bien inspirés… mais aussi un placement parfois peu évident et quelques situations galvaudées. Et toujours pas de but.

n

MOYENNE : 5,3

@Gus21


RENDEZ-VOUS LE LUNDI 21 NOVEMBRE POUR UNE ÉMISSION SPÉCIALE DFCO SUR LEDIJONSHOWTV ! Suivez-nous sur Twitch pour ne rien manquer.

23 vues


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *