DFCO 1-1 Guingamp : zéro sur dix

par

dans

Face à Guingamp, Dijon a étendu sa série de rencontres sans victoire à dix matchs. En inscrivant le premier but à domicile depuis le 20 août (victoire contre Nîmes 2-1), les hommes d’Omar Daf ont prouvé qu’ils pouvaient réagir et revenir, faute de mieux. Sauf qu’en août, Dijon n’était pas ex æquo avec un relégable. Aujourd’hui, c’est le cas.

Devant composer sans Rocchia et Traoré, le staff dijonnais n’a toujours pas eu beaucoup de solutions en défense et Ngouyamsa fait son grand retour après deux mois d’absence. C’est une autre histoire au milieu de terrain puisque Deaux fait finalement partie des titulaires aux côtés de Ndong et Thioune, malgré ses pépins physiques de la semaine précédente. Seuls trois joueurs à vocation offensive sont dans le onze de départ, une décision que les supporters regretteront amèrement. Une nouvelle fois sélectionné, Baptiste Reynet effectue son 288e match professionnel avec Dijon ; Stéphane Mangione, actuel entraîneur adjoint, détenait jusque-là le record d’apparitions avec 287 rencontres.

LE MATCH

La partie démarre timidement en termes de rythme mais il faut un carton jaune des deux côtés (7e pour Ngouyamsa, 9e pour Quemper) pour immédiatement calmer les ardeurs des 22 acteurs. Et si ces deux interventions illicites très tôt dans le match révélaient alors un manque criant de confiance et d’idées de la part des deux formations, c’est bien ce que les 45 premières minutes vont nous confirmer.

nn

Soumaré botte un coup-franc excentré directement repoussé par la défense costarmoricaine (10e). Puis un corner, lui aussi facilement sorti par l’arrière-garde bretonne. Dans cette entame, les circuits de passes poussent les Dijonnais à prendre le couloir droit, où Bryan Soumaré peine tout de même à affirmer sa présence. Espace dans lequel le Saint-Quentinois cherche Deaux, dans un dépassement de poste qui ne correspond, ni à son profil, ni à ses capacités athlétiques.

nn

On pense que la partie s’emballe lorsque Le Bihan, dans la surface, décale parfaitement Assalé, qui fait un pas de trop et envoie le ballon derrière la ligne (19e)… Sortie de but. Un contrôle raté, symbole manifeste d’une défaillance technique individuelle et collective. Dijon gâche là une première action de but. Après 20 minutes de jeu, aucun tir n’a été offert aux spectateurs de Gaston-Gérard.

nn

De l’autre côté du terrain, Livolant sollicite Reynet sur un coup-franc lointain. Après un corner guingampais, Livolant s’extrait du marquage de Ndong et tente une nouvelle fois sa chance (28e). C’est hors du cadre.

nn

Dijon procède alors en contre. Au cœur d’un mouvement offensif bien ficelé, Le Bihan trouve l’espace vers Assalé qui se projette. Au lieu de poursuivre sa course seul au but, l’Ivoirien lance Lucas Deaux dans le dos des défenseurs. Ce dernier est signalé hors-jeu (33e). Alors qu’un boulevard se plaçait devant ses yeux, Roger Assalé déconstruit encore une fois une situation concrète !

nn

Livolant revient à la charge. À vingt-cinq mètres du but et pas assailli, l’attaquant de l’EAG décoche une frappe flottante du gauche, qui rase de peu le montant (36e). L’homme aux désormais 288 matchs s’en sort bien.

nn

Ayant donné de sa personne sur plusieurs courses, Lucas Deaux faiblit. L’ancien Nîmois, en manque de rythme, – il est l’un des seuls à n’avoir pas pris part à la préparation d’avant-saison – se rend au chevet du staff dijonnais, pour se faire strapper la cuisse. Dans un autre duel aérien, Baptiste Roux est sanctionné pour excès d’engagement sur Deaux, décidément pas épargné.

n

Alors que trois minutes de temps additionnel sont annoncées au tableau d’affichage, l’équipe la plus cohérente va débloquer le match. Guingamp ouvre le score par l’intermédiaire de Taylor Luvambo, qui inscrit son premier but en pro. Sur un coup-franc boxé par Barthelmé, le piston droit se démarque et coupe légèrement la trajectoire du ballon de la tête (45e+2, 0-1). Un scénario cruel et une leçon de réalisme, les joueurs de Stéphane Dumont scorant sur la seule frappe cadrée du premier acte.

n

Un coin de ciel bleu ?

Au retour des vestiaires, Omar Daf sort Lucas Deaux et propulse Valentin Jacob dans un 4-2-3-1 (voir plus haut). Le nouvel entrant se met au diapason et manque sa toute première passe vers l’avant. Valentin Jacob apporte certes de la percussion mais confond souvent vitesse et précipitation. Le milieu pousse trop son ballon (47e) puis envoie un missile en tribunes (48e). En revanche, son aptitude à se projeter est incontestablement avantageuse, elle entraîne tout le bloc-équipe à monter.

nn

Le DFCO garde la possession et fait le siège de la cage de Basilio. Sur un corner de Jacob, le ballon est repris une première fois de la tête par Congré. Le ballon revient aux pieds de Zargo Touré, qui, d’une belle reprise en pivot, propulse le ballon au fond des filets (53e, 1-1). Et s’empresse d’aller célébrer son premier but sous les couleurs du DFCO avec son entraîneur, rejoint par tout un banc.

L’égalisation – méritée – indique de bien meilleures intentions en ce début de deuxième période. Guingamp remet le pied à l’étrier. Quemper rentre dans l’axe et frappe pied droit, Reynet est cette fois sur la trajectoire et boxe (60e). Dans la foulée, la tête de Luvambo passe légèrement au-dessus de la transversale. À une demi-heure de la fin de la partie, Omar Daf opère deux changements. Dobre remplace Soumaré et Assalé cède sa place à Camara (66e).

nn

L’homme du match côté Guingamp ne sera autre qu’Enzo Basilio. Le jeune portier, formé au DFCO, s’est dressé corps et âme devant chaque offensive dijonnaise lors des 45 dernières minutes. Il écoeure d’abord Thioune (68e), auteur d’une frappe lointaine. Puis met à mal tout un stade après un sauvetage miraculeux à bout portant devant Le Bihan. Le cuir s’écrasant sur la barre (78e). Sur le corner suivant, Camara bute encore sur le gardien breton, qui détourne d’une magnifique parade du pied (79e).

Le Costarmoricain sera aussi au cœur de la polémique. Trouvé en profondeur par Jacob, Camara bute à nouveau sur Basilio, puis reprend le ballon. Mais est sèchement fauché par le gardien visiteur (81e). Flagrant, évident, incontestable… Les qualificatifs ne manqueront pas. Ce fait de jeu aura fait lever tout le stade. Comme quoi, le DFCO n’a pas perdu le soutien et la ferveur de ses fans, même dans cette période trouble.

nn

Dans une fin de match totalement indécise et débridée, Omar Daf fait confiance à Marié pour son ultime changement, en lieu et place de Thioune (90e), mais aucun autre but ne sera marqué. Dijon a échoué d’un souffle ce samedi et doit apprendre à être intransigeant envers lui-même. Et tolérant avec l’arbitrage (Saturnin Allagbé écopant d’un carton rouge après la fin du match pour contestation). Cela doit passer par le jeu. Encore et toujours.

nn

Car Dijon est premier non-relégable. Car la plaie est encore ouverte, et l’hémorragie dure.

n

LES NOTES

L’Homme du Match : Zargo Touré (6.9)

S’il n’a pas été très efficace et précis dans ses relances, le défenseur central a gagné tous ses duels au sol et a fait le plus important : marquer quand son équipe en avait besoin. Un des matchs référence du Sénégalais, qui retrouve son niveau d’avant blessure.

Reynet (4,6) : en dehors du but concédé, sur lequel il semble hésiter ou ne pas bien communiquer avec sa défense, le nouveau recordman du DFCO a fait une prestation honorable.

nn

Ngouyamsa (3,3) : si on ne peut pas douter de sa bonne volonté, ses carences techniques sont problématiques lorsqu’il se projette en attaque. Deux passes intéressantes lorsque Dijon assiégeait son adversaire, mais seulement cinq duels gagnés sur onze, dans les airs et au sol. Insuffisant pour un défenseur.

nn

Congré (4,3) : le capitaine a été plus rassurant que les semaines précédentes mais a tout de même interrogé par certains dégagement ratés ou inutiles, alors qu’aucun Guingampais ne rôdait dans la surface… Manque de confiance, sans doute.

nn

Fofana (3) : 64% de précision aux passes, 29 ballons perdus. Nous nous en tiendrons à cela pour ne pas lui faire plus de tort.

nn

Ndong (3,6) : Didier a une nouvelle fois été le distributeur du jeu, la plaque tournante. On regrettera donc le peu de prises d’initiatives, surtout quand les solutions sont présentes.

nn

Thioune (2,6) : nous savons bien qu’il est utile d’avoir un joueur capable d’intercepter et de tacler dans les pieds ou d’interrompre des contre-attaques avec des fautes « intelligentes ». Mais quand cela est couplé avec autant de déchet dans les longues transmissions, c’est comme son ses actions positives s’annulaient. Dijon jouait presque à 10. Remplacé par Marié à la 90e, sans conséquence.

nn

Deaux (3) : il n’était tout simplement pas remis de sa blessure, pas prêt à jouer. Remplacé par Jacob (5,1) à la mi-temps. Lui aussi, a raté beaucoup de choses entreprises. Mais il a eu le mérite de les tenter et de tout donner pour débloquer la situation. C’est suite à ses percées téméraires que le DFCO obtient le corner du but, frappé par Jacob lui même.

nn

Soumaré (2,8) : combien de contrôles ratés ou de ballons perdus sur des passes médiocres ? Alors oui, Bryan a été utile défensivement et a permis d’obtenir des coups francs. Mais cela ne justifie pas de nouvelles titularisations à l’avenir. Remplacé par Dobre à la 66e, qui a contribué à la domination dijonnaise.

nn

Assalé (2,6) : même constat pour Assalé qui, après un match très intéressant à Niort, n’était plus que l’ombre de lui-même. Trois fois signalé hors-jeu, des passes peu inspirées et des actions interrompues inutilement… Remplacé à la 66e par Camara, qui n’a pas tout réussi mais qui se trouvait au bon endroit au bon moment et aurait offert un penalty (ainsi que le but de la victoire ?) si l’arbitre avait été juste.

nn

Le Bihan (3,3) : malgré une prestation en dessous de ce qu’il sait fait quand il est à son meilleur niveau, MLB a eu cette occasion du 2-1, ce ballon du but dans les pieds. Qu’il lui manque la réussite, la chance, ou la lucidité, ce genre d’occasion doit finir au fond quand tu es un leader et que ton équipe est sur une très mauvaise série.

n

MOYENNE : 3,8/10

16 vues


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *