« Ce n’est que le début » pour Mohamed Sylla, première recrue du DFCO lors du mercato 2024

par

dans

Même si elle ne faisait pas partie de notre « shortlist » des joueurs à aller chercher pour le DFCO lors de ce mercato – un certain nombre d’éléments que nous avons identifiés sont déjà recrutés ailleurs ou sur les tablettes de bons clubs de National/Ligue 2, la première recrue de Dijon au cours de ce mercato est tout sauf inintéressante ! Mohamed Sylla, défenseur central arrivant en provenance du Clermont Foot, vient renforcer un secteur particulièrement fragilisé.

 Âgé de 20 ans, le nouveau défenseur dijonnais va apprendre beaucoup de choses aux côtés de joueurs tels que Temanfo (photo Romain Biard/Icon Sport).
Âgé de 20 ans, le nouveau défenseur dijonnais va apprendre beaucoup de choses aux côtés de joueurs tels que Temanfo (photo Romain Biard/Icon Sport).

En effet, avec les départs de Daniel Congré (retraite) et d’Axel Drouhin, qui a reçu une meilleure proposition et est parti à Annecy, la défense centrale du Dijon FCO ne pouvait plus compter que sur Arnold Temanfo, véritable roc depuis son arrivée il y a un an, et l’inexpérimenté Souleymane Cissé. Un jeune homme qui, plus vieux que Sylla d’un an et demi, venait lui aussi du Clermont Foot mais y était professionnel, contrairement au nouveau venu.

C’est donc un tout nouveau challenge qui débute pour le natif d’Aubervilliers, signé avant même l’arrivée de l’entraîneur dijonnais qui sera sauf énorme surprise Baptiste Ridira et qui continuera sans doute d’employer un 4-4-2 avec un milieu défensif et un milieu offensif. Et donc une charnière à deux centraux, à laquelle viendra se greffer Sylla – probablement en tant que numéro quatre jusqu’à ce qu’il ait fait ses preuves à un niveau auquel il n’a encore jamais évolué. Pourtant, Sylla a bel et bien été sur le terrain avec des joueurs de talent et était l’un des éléments les plus importants de l’équipe U19 du Stade Rennais en 2022-2023 après avoir terminé son parcours de Gambardella en demi-finale en 2021-2022. Il évoluait il y a deux ans encore dans une formation où figuraient des joueurs tels qu’Andy Diouf (Lens), Mathis Abline, Lesley Ugochukwu (Chelsea) ou encore un certain Loum Tchaouna (Salerne), pour ceux qui douteraient encore du niveau de la formation rennaise.

Dans cette équipe, il fera ses classes et sera régulièrement titulaire, inscrivant son nom aux côtés de ceux ayant le plus joué tout en étant surclassé et envoyé en National 2 le temps d’une courte entrée en jeu, avant de quitter la Bretagne pour l’Auvergne où il jouera une saison complète en charnière du Clermont Foot B, maintenu en N3 cette saison au sein d’un groupe au niveau relevé. Il y disputera 21 journées sur 26 possibles, titulaire à 20 reprises et capitaine 7 fois. Marquant au passage un but et étant exclu une fois, même si son parcours ne présente aucun problème de discipline particulier.

Arrivé en tant que stagiaire pro pour un an dans le Puy-de-Dôme, Sylla aura donc été le deuxième défenseur central à signer professionnel après son compère Soumaela Traoré (19 ans), qui a été promu avec ce statut-ci pour un an dans l’équipe première de Clermont qui évoluera en Ligue 2 la saison prochaine. Un coéquipier qui portait le brassard de capitaine et qui était secondé par Sylla, qui se décrit lui-même comme un meneur sur la pelouse : « Je suis un leader, j’aime emmener mes partenaires avec moi », racontait-il dans la brève de présentation publiée par le DFCO.

Un leader d’un mètre et 91 centimètres donc, dont les qualités assez criantes dans le jeu aérien se sont faites remarquer. Même s’il ne serait d’après les échos pas un cliché du défenseur unidimensionnel, car pas maladroit quand il s’agit de jouer, au sens propre. Ce gaucher a par ailleurs évolué plusieurs fois en numéro 6 sur la fin de saison de la réserve clermontoise, ce qui laisse présager quelques dispositions dans le jeu de passe et de relance quand on connait la philosophie du duo Gastien-Bichard, répliquée quatre divisions plus bas par le coach du CF63 B David Suarez.

Les rumeurs (publiées par RMC) faisaient état cet hiver d’un possible intérêt de clubs allemands, mais Dijon l’aurait aussi suivi depuis quelques temps et semble s’être assuré qu’il avait le potentiel pour évoluer plus haut, même s’il n’est jamais entré en jeu en Ligue 1 malgré ses deux apparitions sur le banc de l’équipe première et la préparation entière faite avec le groupe pro. Recruté pour deux ans par le DFCO, Mohamed Sylla aura donc jusqu’à 2026 pour convaincre et prouver que ce premier contrat professionnel n’était pas une erreur de casting mais bien un pas de plus vers une belle carrière, lui qui n’a brûlé aucune étape mais qui reste dans des temps de passages tout à fait adéquats pour son âge.

Sa post-formation se fera dans un club qui a prouvé qu’il pouvait donner des chances aux jeunes (peut-être un peu forcé par sa situation économique, il ne faut pas non plus se leurrer), où il aura sans doute des opportunités de se frayer un chemin sur le banc voire dans le onze de départ, au poste de défenseur central à gauche (Temanfo et Cissé sont droitiers) ou de sentinelle pour évoluer devant la charnière. Mais il faudra bien qu’il saisisse les opportunités qui lui seront données, comme Loïc Etoga ou Axel Drouhin avant lui, car Dijon devra sans doute avoir une valeur plus sûre devant lui dans la hiérarchie, dans ces deux postes, pour espérer pouvoir monter en 2025.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par @mosylla__

2 016 vues


Commentaires

2 réponses à “« Ce n’est que le début » pour Mohamed Sylla, première recrue du DFCO lors du mercato 2024”

  1. Avatar de Ragni

    Merci pour cette belle présentation de ce nouveau joueur continué comme ça pour la vie de notre équipe cela me semble important pour les supportaires.

  2. Avatar de Bouvet

    Merci beaucoup à l’équipe du Dijon Show pour la rédaction de cette article très clair qui apporte des éléments d’observations pour la saison prochaine.
    Je peux apporter quelques éléments de précisions via Transfermarkt que Sylla a reçu souvent des cartons avec la réserve de Clermont (8) dont 6 en fin de mi-temps qui pourrait traduire de la nervosité ou de la difficulté à gérer ses émotions avant la mi-temps ou en fin de match. Il était également 4 fois capitaine avant son expulsion jusque’ à son carton rouge puis plus par la suite régulièrement. J’avais aussi une interrogation car sur sa fiche c’est marqué qu’il est droitier et vous parlez d’une utilisation à gauche? Je voulais savoir ducoup à quelle poste de la défense il serait plutot utilisé? Toutefois ce recrutement semble intelligent car l’intégration d’un jeune joueur de ce type dans la rotation demande pas forcément la volonté de Ridira.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *