Valenciennes 2-2 DFCO : Hein point et des regrets

Dans un match animé, Dijon (re)marque deux buts et grappille deux places au classement. Si les résultats de cette 25e journée ont été favorables aux joueurs de Daf, le DFCO peut s’en vouloir de ne pas avoir tué le match. Encore.

Pour cette rencontre dans les Hauts-de-France, Omar Daf a choisi de se passer notamment de Valentin Jacob et Walid Nassi, buteur le même jour avec l’équipe réserve à Gueugnon. Comme la semaine passée face à Metz, Ndong retrouve Zargo Touré dans l’axe central de la défense. Le seul changement à noter est la titularisation de Bryan Soumaré, aux dépens de Roger Assalé, entré en fin de seconde période.

LES NOTES

L’Homme du match : Xande Silva (6,1)

n

L’un des seuls à prendre ses responsabilités. Et à proposer du contenu. Ses frappes (17e, 31e, 38e entre autres) ont pu faire frissonner la défense nordiste. Il a patienté et s’est trouvé au bon endroit au bon moment. Son but (son sixième de la saison) récompense logiquement son activité.

nn

Reynet (5,5) : laisse Dijon dans la partie d’une parade magistrale dès l’entame (7e). Dans l’ensemble rassurant dans les airs et au sein de sa surface, Baptiste avait l’air en confiance ce samedi soir. Avant d’être fusillé, la trajectoire du ballon le fuyant par deux fois.

nn

Fofana (3,6) : a alterné le moins bon et le pas bon. Il a tenté de trouver des relais dans la surface par ses centres, sans succès. Dommage, sa douceur de passe vers Xande Silva a trouvé la tête plongeante de Debuchy (33e).

nn

Joly (5) : a connu des jours meilleurs. Le joueur prêté par l’AJA a tant bien que mal couvert les errements de sa propre arrière-garde. Sans, en contrepartie, se projeter vers l’avant.

nn

Touré (4,5) : une passe décisive (chanceuse) à son actif. Le seul vrai défenseur central sur la composition.

nn

Ahlinvi (4,5) : de l’investissement en début de match, en témoigne la première faute du match qu’il commet. Un jeu vertical et peu de projections vers l’avant… Puis un manque d’agressivité criant sur Kaba. Il se fait déposer. Une fois, puis deux.

nn

Ndong (4) : une fois de plus aligné aux côtés de Touré en défense centrale. Il est l’exemple type du joueur de Dijon qui plonge mentalement après une égalisation. Le penalty signalé en lieu et place de sa faute est cruel et sévère. Mais son manque de concentration se paie cash.

nn

Thioune (3,8) : Quand le lieutenant de Daf ne se blesse pas gravement, il blesse les autres. Son pied très haut sur Kaba (79e) est à montrer dans toutes les écoles de catch.

nn

Soumaré (4,4) : “On a manqué un peu de lucidité dans certains moments, ce qui est mon cas aussi.” Il a au moins présence d’esprit et la perspicacité de le reconnaître. Bryan s’enferme toujours plus dans le même schéma de jeu, de par sa technique notamment. A l’origine du second but du DFCO, le jeune milieu est suppléé par Coulibaly (86e), rentré pour blinder l’entrejeu.

nn

Tchaouna (3,6) : a apporté autant que son remplaçant (Assalé, 81e). C’est pour dire.

nn

Le Bihan (5,4) : confirme de match en match son statut de révolutionnaire dans cette équipe de routiniers butés au niveau inquiétant. MLB avait la victoire du DFCO au bout du pied (75e). Au bout d’un rush poussif que lui-même n’aurait jamais pensé pouvoir réaliser. Et pour cause, l’avant-centre a été rattrapé par un Lecoeuche décidé et autoritaire. Son septième but de la saison, le dernier remontant à… Valenciennes.

n

MOYENNE : 4,6

13 vues


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *