D1F – DFCO 0-5 Fleury : se remettre à l’endroit

Le DFCO Féminin était le premier à retrouver les pelouses en 2024 avant son homologue masculin vendredi à Martigues. Les Dijonnaises sortent largement perdantes de leur premier rendez-vous contre un historique du championnat de France, qui les empêche de s’éloigner davantage de la zone rouge.

La défaite cinglante de ce mercredi après-midi doit donner envie aux Dijonnaises de se rattraper bientôt contre des rivales.

Dijon FCO – FC Fleury 91 : 0-5 (0-0)

Au Parc des Sports Gaston-Gérard, mercredi 10/01/24, coup d’envoi à 18h30

nn

Buts : Kamczyk (50e) et Kouassi (65e, 80e), Declerc CSC (89e) et Harris (90e) pour le FCF91.

Pour son tout premier match de l’année civile 2024 et de la phase retour de la saison de D1F, le DFCO semblait avoir pris d’excellentes résolutions ! Bien en place défensivement, l’équipe entraînée par Sébastien Joseph parvenait à se créer deux énormes occasions en contre-attaque, par l’intermédiaire de Madeline Roth décalant Terchoun qui manquera un cadre grand ouvert (6e), puis via cette même Terchoun lancée en trois contre un dans la moitié adverse mais ajustant mal sa passe dans la surface à destination d’Abdu (19e). Dans ce premier acte, ce sont bien les Dijonnaises les plus entreprenantes et les plus menaçantes, même si cela ne se concrétise pas au tableau d’affichage. Dijon essuie alors une petite période de domination floriacumoise avec brio, laissant les visiteuses frapper de loin et Lichtfus récupérer les déchets. Une seule véritable opportunité n’était pas maîtrisée par les Rouges : cette percée de Batcheba Louis permettant à l’Haïtienne de frapper sur le poteau.

nn

D’impassables à trop friables

n

Une réussite qui sourit toujours aux Bourguignonnes à la pause mais qui disparaîtra rapidement quand Dominika Grabowksa sera trouvée seule dans la surface après une combinaison de passes des plus simples (0-1, 50e). La reprise de volée de Madeline Roth dans la surface adverse sur un coup franc indirect de Jankovska ne rentrera pas et aura sans doute été la dernière vraie opportunité de remettre les pendules à l’heure pour Dijon, qui concède deux grosses occasions coup sur coup, menant à un poteau et à un but du FCF91, l’œuvre de Rosemonde Kouassi (0-2, 65e). Abdiquer est loin d’être un trait de caractère de ce Dijon-là, qui se procure d’autres occasions sans succès notamment via Terchoun sur une accélération bien dosée. Mais ce sont bien les Essonniennes qui font le plus mal en transition et réussissent ce que Dijon n’a pas su faire dans les premières minutes, Rosemonde Kouassi ajoutant un troisième pour corser l’addition (0-3, 80e). Puis c’est un but gag qui vient rendre le score bien plus lourd que nécessaire, sur une tête lobant tout le monde y compris sa propre gardienne de Léa Declercq, bien malgré elle (0-4, 88e) avant que Tianna Harris n’ajoute le cinquième dans une défense qui a baissé les bras (0-5, 89e). Au moins, on sait que Dijon ne pourra pas compter sur sa différence de but mais uniquement sur lui-même pour s’en sortir cette saison.

n n n

Des leçons à tirer

n

Ce résultat face à une équipe qui a prouvé, à l’aller comme au retour, sa supériorité au DFCO n’est pas un drame pour les Dijonnaises, qui restaient sur trois matchs sans défaite et avaient pris 7 points sur 9 contre des concurrentes directes en bas de tableau. Il a cependant montré encore tout le chemin qu’il restait à faire pour espérer se détacher des deux dernières places, ce qui doit être notre priorité absolue. Pas besoin de grands discours ou d’ambitions démesurées pour cette saison, on se contentera bien d’une 10e place avec 25 buts marqués ,ce qui serait déjà une belle base sur quoi construire la saison suivante après un exercice 2022-2023 si compliqué sur le plan créatif. En attendant et par moments, on sent toujours cette flamme de passion dans le jeu de Dijon qui ne méritait clairement pas une si lourde défaite pour débuter 2024. Aux filles désormais de montrer leur résilience contre le LOSC le 20 janvier après un match de coupe de France aux consonnances corses.

27 vues


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *