Saint-Étienne 0-1 DFCO : Adieu l’élite !

Avec un groupe restreint et plusieurs joueurs issus de la formation, le DFCO est parvenu à terminer la saison sur une note positive, en allant s’imposer sur la pelouse de Saint-Etienne. Une belle manière de tourner la page affreuse de cette saison et d’ouvrir celle du renouveau.

LE MATCH

n

Face à une avalanche de blessures et au comportement odieux de certains joueurs (Dina-Ébimbé et Ndong) qui, trop lâches pour assumer leurs saisons désastreuse, ont préféré sécher l’entraînement, le DFCO se déplaçait dans le Forez avec un groupe resserré de seulement 16 joueurs, dont plusieurs jeunes issus de la formation. Blessé à l’entraînement, Amir Arli, qui vient tout juste de signer professionnel, n’est malheureusement pas du voyage, et c’est le tout jeune Charly Costes (19 ans) qui se retrouve ainsi pour la première fois de sa carrière avec le groupe pro.

n

Au coup d’envoi, les jeunes sont à l’honneur. Comme la semaine passée, Jacques-Julien Siwe est titulaire à la pointe de l’attaque, tandis que Wilitty Younoussa et Arthur Zagré connaissent leur toute première titularisation, dans un 4-3-3 surprenant (schéma ci-contre erroné). Younoussa est plutôt excentré sur l’aile droite, tandis que Kamara occupe le couloir gauche de la ligne offensive. Le premier quart d’heure confirme l’une de nos craintes : le milieu de terrain est trop léger

nnnn

Face au pressing des Stéphanois, l’entrejeu dijonnais multiplie les pertes de balles et les récupérations manquées. Derrière, la charnière centrale Coulibaly/Écuélé-Manga flotte et les Stéphanois ne sont pas loin d’en profiter pour ouvrir le score dès la 7e minute, mais la frappe d’Aouchiche échoue heureusement sur le poteau. Dans la foulée, c’est Allagbé qui s’interpose par deux fois face à Bouanga (8e, 11e). Le DFCO plie mais, pour une fois, ne rompt pas.

nn

Petit à petit même, les Dijonnais parviennent à desserrer l’étau. Moins maladroit qu’en début de match, Celina parvient davantage à distribuer le ballon tandis que le jeu dos au but de Siwe offre un point d’appui intéressant pour servir Konaté et Kamara. A la 25e minute, le DFCO s’offre même sa première occasion. Konaté reprend de la tête un bon coup-franc de Celina mais Green s’interpose. Les débats sont dorénavant plus équilibrés et les Dijonnais vont, pour une fois là-aussi, faire preuve un réalisme froid. A la 39e minute, Kamara hérite du ballon coté gauche après un bon travail entre Konaté et Siwe, élimine son quasi homonyme d’un crochet et place une frappe parfaite du l’intérieur du pied sur laquelle Green est cette fois trop court. Un moment parfait pour ouvrir le score et un avantage avec lequel les Dijonnais vont rentrer au vestiaire, l’esprit un peu plus léger.

nn

Vent de fraîcheur

La seconde période reprend sur le même équilibre des forces. Les Stéphanois poussent pour revenir au score mais sans se procurer d’occasion franche et le DFCO fait mieux que résister, avec quelques bons mouvements, notamment sous la houlette d’un Celina convainquant. A la 61e minute, un autre produit de la formation dijonnaise, Erwan Belhadji, effectue sa première apparition avec les pros. Il remplace un Wilitty Younoussa actif mais en difficulté.

Quelque peu décousu, le jeu ne perd pourtant pas en intensité, et, même si Claude Puel en profite pour donner du temps de jeu aux jeunes pousses stéphanoises, on a peine à croire qu’il s’agit d’un match sans enjeu, tant les deux équipes sont impliquées. C’est finalement le DFCO qui va pousser la décision. A la 75e minute, JJ Siwe protège bien sa balle dans la surface stéphanoise et est grossièrement bousculé par Gabriel Silva. M. Gautier n’hésite pas au moment de désigner le point de penalty. S’en suis alors une masterclass de l’inénarrable Moussa Konaté, qui saisi une nouvelle fois l’occasion de rappeler à quel point il est un être humain détestable doublé d’un footballeur abject. Non content de ne pas laisser à Siwe l’opportunité de se faire justice lui-même et de marquer son premier but en pro, cet être infâme trouve moyen de frapper comme une mule sans cervelle et d’envoyer la balle sur la transversale. On lui conseille vivement, à présent, de dégager très loin de notre club.

nn

Heureusement, cette conclusion à l’image du passage de Konaté au DFCO (une blague, donc) n’aura pas de conséquence sur le résultat final. Malgré des tentatives stéphanoises un peu plus tranchantes, les Dijonnais résistent et le jeune Charly Costes a même droit à quelques minutes de jeu, en remplaçant de Celina, touché dans un duel. Une dernière frappe de Konaté qui abat un pigeon au dessus du stade et l’arbitre siffle la fin de la partie.

Cette victoire, la 4e seulement de la saison, ne changera rien au destin du DFCO, qui évoluera la saison prochaine en Ligue 2. Elle permet toutefois de terminer sur une note un peu plus positive, après les prestations affligeantes des dernières semaines. Surtout, elle permet enfin, pour tous les supporters, de se tourner enfin vers l’avenir. Elle a permis de voir des promesses intéressantes, au travers du beau match de Siwe, de la grinta de Younoussa, de la bonne entrée de Belhadji. A se demander si tous ces garçons n’auraient pas mérité d’avoir un peu plus tôt la chance défendre les couleurs du DFCO, en lieu et place de titulaires aux attitudes déplorables. Ils l’auront toutefois la saison prochaine. Après ces 5 saisons en Ligue 1, une page se tourne. C’est un soulagement de voir cette saison terrible se terminer enfin. Et cette victoire, lors de l’ultime journée sera peut-être, qui sait, la première ligne d’un nouveau chapitre qui s’ouvre à présent pour le club.

nn

par @Gus21

n

LES NOTES

L’Homme du Match : Siwe (7.1)

Avec son travail de pressing remarquable, ne s’arrêtant qu’aux trois coups de sifflet, JJ Siwe a réussi à se mettre la rédaction du Dijon Show dans la poche. Ajoutez à ça des mouvements dangereux, une implication sur le but et un penalty provoqué… Allez, ce titre tu l’as bien mérité. Bientôt le contrat pro ?

Allagbé (6.4) : une belle dernière partie pour Saturnin, bien aidé par la maladresse des Stéphanois. Cela ne retire rien à sa bonne prestation, qui aurait pu être encore meilleure si ses pieds ne détestaient pas autant le ballon.

nn

Chafik (5.5) : en difficulté sur les contres adverses, il a initié plusieurs mouvements offensifs en ressortant balle au pied. Avec toujours autant de sang-froid. Remplacé par Ngouyamsa (78e), finissant bien mieux la saison qu’il ne l’a commencée.

nn

Écuélé-Manga (4.5) : pour ce qui est peut-être son dernier match sous nos couleurs, Écuélé-Manga a repris du poil de la bête. Dommage qu’il soit un peu tard.

nn

Coulibaly (3.5) : sans déconner, même face à une attaque aussi maladroite on a encore le droit à des frissons comme ça ? Où est passé le Coulibaly de l’an dernier ?

nn

Zagré (2.8) : vraiment, son poste n’est pas latéral gauche. Il aura fallu 38 journées pour s’en rendre compte tant il a peu joué.

nn

Younoussa (4.1) : maladroit avec le ballon, mais il s’est montré déterminé en jouant dans un rôle qui n’est pas son préféré. Aura-t-il une deuxième chance l’an prochain ? Rien n’est moins sûr. Remplacé par Belhadji (61e), qui a su faire preuve d’abnégation tout en se montrant intéressant dans son couloir pour sa première apparition.

nn

Marié (4.7) : on a toujours l’impression que lorsque Jo le cuistot jour à Saint-Étienne, nous sommes meilleurs. Rien de surprenant finalement, le Chaudron ça le connaît.

nn

Celina (6.5) : très inspiré ce soir, il est dans tous les bons coups. Quelques CPA qui auraient pu être mieux tirés, mais ça l’aurait vraiment fait approcher du très haut niveau. Remplacé par Costes (89e), qui profite du coup encaissé par le Kosovar pour faire lui aussi ses premiers pas.

nn

Konaté (0.7) : lui en revanche, il ne va pas nous manquer. Entre son péno manqué, ses frappes dévissées et sa lenteur d’exécution, il aura au moins fait une passe décisive. Sans faire exprès, cela va de soi.

nn

Kamara (6.6) : et bien voilà ! Enfin un but, on peut dire qu’il était temps ! Abou’ a prouvé que mis dans de bonnes conditions, il était capable de jolies choses sur le carré vert. Même dans le jeu, sa présence est importante.

nn

par @No_Vak

MOYENNE : 4.8

Si le sondage ne s’affiche pas, cliquez ici.

10 vues


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *