DFCO – Strasbourg : L’avant-match tactique

Nouveau sur notre site, nous vous offrirons de temps à autres des analyses tactiques d'avant-match. Ça commence aujourd'hui, quelques heures avant la réception du RC Strasbourg !

n

n

Les points forts du Racing

n

n

Face à Saint-Etienne, Strasbourg a alterné entre 4231 et 442 losange en possession, qui donne largement les meilleurs résultats cette saison (selon le ratio xG-xGa / 90 min).

n

n

n

n

L'équipe se base des principes simples : défendre en avançant avec un travail dès la ligne d'attaque. On voit Thomasson (1), Sissoko (2), Lala (3) et Mitrovic (4) coulisser pour empêcher la progression du ballon.

n

n

n

n

n

Autre exemple côté gauche :

n

Thomasson monte en ligne d'attaque...

n

...avant poursuivre sur le milieu adverse quand Bellegarde serre le latéral

n

et force la passe long de ligne interceptée par Caci

n

Strasbourg classe 5 joueurs dans le top 20 des intercepteurs du championnat

n

En attaque, 2 variations : en cas de récupération haute, les milieux centraux se projettent vite vers l'avant…

n

n

Sur les attaques placées, la balle remonte surtout par les latéraux Caci et Lala

n

…avec les appels des deux attaquants long de ligne :

n

Ajorque

n

Diallo

n

Thomasson se projette dans l'espace au centre, devenant un 3ème attaquant.

n

n

L'équipe laisse souvent un joueur long de ligne à l'opposé pour créer des renversements et déborder le bloc adverse.

n

n

n

Pas étonnant de la voir première du championnat en renversements de jeu !

n

n

Une action typique :

n

    n

  • Récupération haute du ballon

  • n

  • Renversement rapide à l'opposé

  • n

  • Remontée de Lala et relais de Thomasson dans l'axe

  • n

  • Appui, passe à gauche et appel d'Ajorque sur le côté

  • n

  • Projection de Thomasson devant le but

  • n

n

Qualité de centre, Lala et Caci top 20 des centres.

n

n

Ajorque dominant de la tête, 2ème du championnat.

n

n

Présence dans la surface, l'équipe est leader des occasions créées suite à des tirs…

n

n

…et des penalties créés.

n

n

n

Partie 2, les points faibles et les clés du match !

n

n

En transition défensive le Racing cherche à récupérer le ballon assez haut en nombre, cela crée des situations dangereuses si le pressing est éliminé.

n

n

Un Stéphanois pose des problèmes en début de match : Aïmen Moueffek.

n

Sur sa prise de balle il élimine 2 milieux

n

avant de déborder Aholou et créer un 4v4 en plein coeur du jeu

n

Quelques minutes plus tard, il récupère le ballon dans sa surface sous la pression des milieux.

n

n

avance et fixe avant de décaler sur la gauche, qui élimine Djiku

n

La défense est exposée

n

et la remise dans sa longue course entraine le penalty manqué par Boudebouz.

n

Ce 442 losange doit être rigoureux dans le placement pour bien occuper les zones du terrain. Caci semble avoir parfois du mal à le respecter, suite à un pressing qui l'emmène très loin de sa zone…

n

n

…ou simplement un défaut d'alignement sur défense placée en 4141.

n

n

Toujours sur défense placée, l'équipe a eu beaucoup de mal à défendre les demi espaces. Au début assez bas, avec des adversaires qui combinent dans le demi espace droit.

n

n

n

Ensuite un peu plus haut, toujours dans la même zone :

n

 par la passe

n

ou la projection

n

C'est d'ailleurs une faille que n'a pas assez exploité l'ASSE à travers ses défenseurs, malgré les efforts de Camara sur cet exemple :

n

n

n

On voit qu'il peut être assez facile de déstabiliser l'équilibre de l'équipe par ces mouvements.

n

n

On peut vérifier que ce côté droit de la défense est généralement plus friable, en concédant largement plus de tirs que l'autre côté depuis le début de la saison.

n

n

On remarque aussi par moment de vrais creux défensifs, au retour des vestiaires ou en fin de match.

n

n

Pour résumer, on devrait voir le match de dimanche se jouer sur 3 zones clés du terrain :

n

    n

  1. L'opposition athlétique entre Ajorque Diallo et la charnière BEM Coulibaly, avec les projections dans l'axe de Thomasson à maitriser.

  2. n

  3. Le pressing du milieu du RCS que peuvent déjouer Celina par ses appels/remises et Ndong/Diop par leurs projections

  4. n

  5. Le coté droit strasbourgeois, source majeure de danger mais prenable par les ouvertures de Ngonda, le dézonage de Celina et les percussions de l'ailier choisi

  6. n

n

Vivement le match pour étudier tous ces points !

13 vues


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *