Rouen 0-5 DFCO : finalement

On nous annonçait jeudi que le match ne serait pas joué, il a fallu moins de 24h pour que la ville de Rouen ne s’occupe des frais nécessaires au bon déroulé de ce match. Au final, c’est le football qui l’a emporté en nous offrant un magnifique spectacle sur la pelouse d’un FC Rouen à l’avenir incertain, permettant aux supporters dijonnais de terminer l’exercice 2023-2024 d’une belle manière, avant un été et un mercato qui risquent de nous occuper tout autant que le championnat d’Europe et les J.O.

La joie d'un collectif au terme d'une prestation aboutie ! (photo V. Poyer/DFCO)
La joie d’un collectif dans un match abouti !

LE MATCH

FC Rouen – Dijon FCO : 0-5 (0-2)
Au stade Robert-Diochon (Le Petit-Quevilly), le 18 mai 2024, coup d’envoi à 18h00.

Buts : Nchobi (6e), El Khamali (17e), Moco (47e), Parsemain (55e), Fdaouch (90+2e) pour le DFCO

Avertissements : Abdelmoula (24e), Deschamps (41e), Allée ( ) pour le FCR / Souici (52e), Schur (74e) pour le DFCO

Expulsion : Loppy (49e) pour le FCR

  • 3e : premier corner du match botté par le capitaine dijonnais. Parsemain s’impose dans les airs, sa tête est trop axiale pour inquiéter Maraval.
  • 6e : bien servi par Marié, Kader Nchobi réalise un magnifique enchaînement dans la surface qui lui permet d’ouvrir la marque une frappe sèche et puissante, trop puissante pour que le portier rouennais puisse intervenir (0-1).
  • 17e : la défense dijonnaise prend le bouillon sur son côté droit, et l’attaque rouennaise s’infiltre dans les derniers mètres bourguignons. Penalty ? Pas penalty ? Pas le temps de se poser réellement la question que les hommes de Tavenot partent en contre. Rayane El Khamali s’appuie sur Marié dans un une-deux fantastique et, plein de sang froid, vient dribbler le gardien pour faire le break au bout d’un bon quart d’heure de jeu, 0-2 !
  • 21e : sur l’un des rares trous d’air de notre défense, Bezzekhami se retrouve en face à face avec Allagbé pour réduire le score, mais le portier béninois s’impose.
  • 26e : on ne l’arrête plus ! Face à Lopi, Allagbé remporte son duel encore une fois.
  • 35e : lancé à pleine vitesse sur le côté droit, Nchobi tente un remake de son premier but, mais voit sa frappe être déviée en corner par la défense.
  • 37e : et quand même le gardien semble battu, l’étincelle vient d’Adama Fofana, qui vient s’arracher pour sauver miraculeusement un ballon qui était pourtant destiné à finir aux fonds des cages dijonnaises ! Un sauvetage qui lui vaut d’être applaudi par la défense et son gardien.
  • 40e : probablement galvanisé par cette action, Allagbé s’illustre une nouvelle fois en plongeant pour capter parfaitement cette tête croisée de Deschamps.
  • 47e : au retour des vestiaires, Marié s’adjuge un triplé de passes décisives en permettant à Zoran Moco de s’illustrer pour Dijon et de marquer un nouveau but sur corner (0-3) !
  • 49e : la foulée du ralenti, suite à une altercation avec l’arbitre de la rencontre, Loppy écope d’un carton rouge réduisant les locaux à dix pour une mi-temps entière.
  • 55e : après une belle séquence collective, Alexandre Duville-Parsemain hérite du cuir des pieds de Fofana en taclant dans la surface et vient confirmer sa belle fin de saison en inscrivant le but du 0-4 !
  • 62e : les nouveaux entrants dijonnais répondent présents, se projetant rapidement vers l’avant. C’est Nassi qui finit par se retrouver en position de frappe, mais voit son tir être paré par Axel Maraval.
  • 71e : la manita était si proche sur cette talonnade de Fdaouch pour Schur, qui remet sur Souici. Si ce dernier a de la chance avec un premier contre favorable, il ne parvient pas à frapper immédiatement.
  • 86e : sur une belle incursion d’Hamada dans la surface – encore un entrant qui se fait remarquer, Souici tente encore une fois sa chance mais sa frappe passe juste au-dessus de la transversale.
  • 90+2 : un centre en retrait et une frappe de Fofana forcent le malheureux Bassin à toucher le ballon du bras, c’est un penalty pour le DFCO. Zakaria Fdaouch, sans trembler, vient inscrire son dixième et dernier but de la saison, scellant ainsi parfaitement la saison d’une équipe qui a aura largement géré son match et été parfaitement de réaliste (0-5) !

Finalement, Dijon…

… a montré qu’il était un club capable de prouesses à l’extérieur. Certes, nous jouons une ultime journée de championnat qui n’a aucune réelle valeur sur le classement, face à une équipe qui est sûrement plus concernée par le côté extra-sportif du championnat que l’aspect football, ais il est bon de rappeler que Dijon est une formation qui a eu beaucoup, beaucoup de mal à jouer son jeu hors de ses bases. Décomplexée depuis quelques semaines et notamment libérés de la pression de la montée, cette équipe a su monter en niveau au fil des matchs et s’est présentée une fois de plus avec énormément de caractère, faisant exploser en vol la deuxième meilleure défense du championnat. Malgré une préparation « à l’arrache » d’après les mots du coach dijonnais, c’est pourtant son système de jeu qui a été le plus probant sur ce match, posant de nombreux problèmes à un milieu de terrain expérimental côté normand. Avec des joueurs qui ont pour la plupart été excellents individuellement, peu de choses manquaient pour que l’on trouve ce soir un collectif parfaitement huilé, auteur de l’une des prestations les plus abouties de la saison.

Finalement, le football…

… semble être revenu dans la capitale des ducs. Et cette génération de joueurs, ce groupe, bien que nécessairement remanié la saison prochaine, tend de plus à plus à nous prouver que l’on peut s’y attacher et compter sur lui pour avancer sereinement dans l’avenir. S’il est bon de savoir raison garder compte tenu des circonstances particulières autour de ce match, nous sommes en droit de nous réjouir du résultat de ce soir et d’oublier, l’espace de quelques instants après le coup de sifflet final, que la saison qui arrive est encore très incertaine. Saurons-nous garder une ossature suffisamment solide pour nous permettre de jouer les premiers rôles dans ce difficile championnat de National, qui continue d’être de plus en plus relevé avec les quatre nouveaux arrivants de Ligue 2 ? Difficile de se prononcer encore, chaque nouvelle semaine qui commence semblant nous dire tout et son contraire. Mais avant de commencer à nous perdre en hypothèses, profitons un peu, car il y a de cela un an, Dijon était au plus mal. Aujourd’hui, le DFCO nous redonne du plaisir. Pour le reste, nous aurons l’occasion d’en discuter très prochainement en direct avec vous. Enfin, pour que la victoire du football soit totale, on ne peut bien évidemment qu’espérer que nos adversaires du soir trouvent une solution au marasme dans lequel s’enlise leur club.

Tout à été dit ou presque… messieurs, merci pour cette très belle saison qui doit en appeler d’autres !

 

LES NOTES

L’Homme du match : Jordan Marié (8,5)

Le capitaine dijonnais a réalisé une prestation XXL ce soir, comme il a déjà pu nous en produire par intermittences cette saison. Véritable poison pour l’équipe rouennaise, il aura laissé tout ce qu’il restait dans ses poumons dans ce match, intraitable dans les duels, et récupérant un grand nombre de ballons, qu’il aura su bonifier, s’adjugeant par ailleurs un triplé de passes décisives. A bientôt 33 ans, il nous prouve qu’il en a encore sous le capot et on espère que celui qui devrait enchaîner une nouvelle saison au club nous reviendra dans le même état de forme en août. Il est remplacé à la 80e par Hamada, qui a tenu son rang avec l’équipe pour clôturer le match.

Allagbé (7,7) : Une très grande prestation pour le béninois, resté toute cette saison dans l’ombre de Risser et de Montfort. Sérieux, concentré et juste tout le match, il aura largement contribué au succès de l’équipe en écœurant complètement la formation de Maxime D’Ornano. Une muraille qui prouve, avec ses comparses, toute la rigueur et le travail effectué par l’équipe des gardiens, emmenée par Macedo Magno Novaes. Tu peux partir la tête haute, Saturnin.

Moco (6,9) : Un match plus que correct pour le jeune Zoran, qui a peiné à briller de lui-même au sein d’une équipe autant en réussite sur le plan collectif. À noter tout de même sa bonne présence sur le corner qui amène le troisième but, et qui nous rappelle qu’il sait être décisif très régulièrement, y compris dans cet exercice.

Ariss (7,8) : Quel match du jeune Zakaria… Encore une fois à ce poste qui n’est pas le sien ! Il s’est battu pour préserver un nouveau clean-sheet et s’impose déjà à nos yeux comme un joueur au costume de patron pour la saison prochaine.

Makutungu (7,2) : un ton en dessous de son partenaire sur ce match, mais il est difficile de lui reprocher trop de choses. Au final, il ne réalise pas un mauvais match loin de là et peut terminer cet exercice en ayant le sentiment du devoir accompli.

Fofana (8,0) : un joueur que l’on n’aurait sûrement pas imaginé apporter autant à l’équipe cette saison si nous avions du parier dessus le 2 juin dernier. Tranchant dans les deux surfaces, avec un sauvetage impeccable devant la ligne, mais également avec une belle passe décisive et un pénalty provoqué. Bravo Fofana !

Chahid (6,6) : match assez timide de la part du jeune milieu de terrain, qui n’a pas cherché à s’imposer particulièrement au cœur du jeu, peut-être un peu trop dans l’ombre de son capitaine, impérial ce soir. Malgré tout, Yanis a apporté sa vivacité pour le suppléer comme il le fallait, mais sans trop en faire. Et c’est tout ce qu’on lui demandait.

Souici (6,5) : Beaucoup plus porté vers l’avant que ce dernier, Rayan a néanmoins pêché dans le dernier geste, malheureusement comme bien souvent ces derniers matchs. Si bien qu’on ne sait pas quoi dire de plus.

El Khamali (7,1) : un très beau match de la part du jeune REK qui est venu défier le portier rouennais avec beaucoup de sang froid et de maturité dans son geste, lui qui venait brillamment de jouer le ballon avec son capitaine. Plus tendre au fur et à mesure de la rencontre, il est remplacé à la 63e par Schur, qui a directement tenté de mettre de l’impact sur le front de l’attaque, sans grand succès, mais sans nécessité non plus.

Parsemain (6,8) : pas forcément le dijonnais le plus en vue sur la rencontre, mais un joueur qui aura fait beaucoup souffrir la défense adverse par sa vitesse et ses appels sur la première heure de jeu. Opportuniste mais surtout bien placé, il reprend un ballon mal négocié par Maraval pour le quatrième but de la rencontre. Remplacé à la 63e par Fdaouch, qui aura joué d’altruisme sur son côté pour faire marquer ses partenaires et aura surtout obtenu son dixième but en championnat sur un ultime pénalty !

Nchobi (6,7) : Kader aura été extrêmement remuant de son côté et capable d’un superbe enchaînement en tout début de rencontre qui aura mis l’équipe sur de bons rails, en obtenant un deuxième but personnel plus que mérité. S’il ne touche pas énormément de ballons, Nchobi a décidé de les utiliser à bon escient ce soir. Il a toujours été dangereux et intelligent dans son utilisation et confirme une sorte de montée en puissance. Remplacé à la 56e par Nassi, qui s’est contenté de faire son job mais aurait pu s’offrir un nouveau but sur une frappe lourde, avant de partir en vacances.

MOYENNE : 7,3


Votez pour les Dijon Show Awards 2024 !

Comme chaque année, nous vous proposons d’élire votre joueur et votre joueuse préférés pour différent trophées, que nous décernerons aux concernés dans un live la semaine prochaine. Faites votre choix !

1 432 vues


Commentaires

7 réponses à “Rouen 0-5 DFCO : finalement”

  1. Dommage il nous manque 2 victoires !!!!

  2. Avatar de Laurent GILLE
    Laurent GILLE

    Merci aux joueurs pour cette fin de saison et à vous tous ces résumés que j’attends à chaque fois, que j’aie vu le match ou non.
    On se retrouve bientôt

  3. Avatar de Gilles PACCAUD
    Gilles PACCAUD

    Tout est dit.
    Nous étions à l’agonie il y a une saison et, en cassant tout, une nouvelle équipe a été construite avec beaucoup de hauts et des bas qui nous coutent la remontée. C’est dire que pour performer, il faut de la stabilité et de la continuité avant de trouver le bon équilibre.
    Mais voilà, nous allons certainement vers le même scénario en devant certainement reconstruire une nouvelle équipe si les finances n’autorisent pas la continuité et si, tout simplement, l’envie d’une herbe plus verte ailleurs pour différentes raisons, tente le plus grand nombre.
    Seulement, la saison prochaine, ce sera une ligue 2 bis avec 2/3 tiers de clubs qui ont connu et la L1 et/ou la L2.
    Autant, côté féminin, les signatures autorisent à rêver d’un top 5. Autant les incertitudes autour de l’ossature chez les hommes inquiètent.

  4. Avatar de Pascal Colom dit Tostao 39⁹
    Pascal Colom dit Tostao 39⁹

    Bravo et allez DFCO . Ah si… on n’avait pas perdu six points contre Cholet… , on y serait a nouveau en L2 . Gardons au maximum tous ces jeunes qui ont de la qualite et qui en veulent et…. Benoit TAVENOST malgre l’insistance de Bastia et ensuite , on retrouvera notre vraie place , la L 2

    1. Avatar de Gilles PACCAUD
      Gilles PACCAUD

      Pour Tavenot, on ne retient pas contre son gré quelqu’un qui veut partir. On cherche un accord financier pour compenser. Pas moins. Pas plus.
      Donc même avec le plus de jeunes joueurs qui ont fini par nous donner du plaisir sur cette fin de saison, rien ne dit que le prochain coach jouera la carte des jeunes.
      On repart de zéro une nouvelle fois mais cette fois avec beaucoup de clubs plein d’ambition. Il était clair qu’il fallait remonter cette année mais c’est trop tard pour les regrets.

  5. Avatar de THIBAULT
    THIBAULT

    Merci à l’équipe du DIJON SHOW pour la pertinence, la mesure et l’objectivité de ses comptes-rendus.
    Pour ce qui est de notre club de cœur, j’aurais cette année retrouvé plaisir et espoir. Je vous en prie dirigeants, staffs et joueurs, ne nous décevez pas la saison prochaine. Nous avons avalé assez de piquettes comme cela, nous avons soif de grand voire premier cru. A notre santé !

  6. Hello

    Merci le dijon show pour votre excellent travail

    vous assurez

    ET que dire

    Frustrant

    Souhaitant que l’on ne se fasse pas dépouiller de tous ces jeunes qui sortent enfin

    Allez Dijon

    Y’a du talent dans ces gamins

    Arnaud

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *