Le XI type des Bourguignons passés par le DFCO

À l’heure où Axel Drouhin parvient à décrocher un (court) premier contrat professionnel et où Jules Stawiecki part à Monaco pour une somme impressionnante sans avoir joué avec les professionnels, Le Dijon Show revient sur les meilleurs joueurs bourguignons ayant porté, avec l’équipe première ou non, les couleurs du club dans ses presque 26 ans d’histoire.

Formé au club, le dijonnais Bogdan Racovițan est parti en Roumanie puis en Pologne pour devenir un patron.

Le football moderne n’est pas vraiment propice à un ancrage local, tout le monde le sait. Des joueurs de moins de 17 ans traversent parfois un pays entier voire changent de continent, recrutés pour des sommes astronomiques dans le but de renforcer une équipe ou de spéculer sur le marché des transferts sur une prochaine revente, comme le modèle économique de l’écrasante majorité des clubs de football français l’exige. C’est ainsi que le DFCO, après avoir passé des années à former le jeune dijonnais Jules Stawiecki, a vendu son très prometteur gardien à l’AS Monaco qui n’a pas eu de problème à débourser 1 500 000€ pour acheter un joueur, certes talentueux, mais qui n’a encore jamais joué plus haut qu’en National 3.

nn

Et parfois, la loi du mercato et l’incessante course à l’armement qui conduit les clubs à regarder à l’international dès qu’ils ont un besoin dans leur effectif les empêche de voir qu’ils disposent d’éléments à l’ancrage local très fort et qui valent de l’or dans leurs équipes réserves et parmi les jeunes. Dans notre sport qui s’appuie de moins en moins sur les relations entre les clubs amateurs régionaux et les clubs professionnels et dans lequel il n’est pas rare d’avoir des entraîneurs qui parlent anglais dans les vestiaires pour que tout le monde puisse comprendre les consignes, Le Dijon Show a voulu cette fois-ci recentrer son attention sur les joueurs d’ici qui ont un passé plus ou moins notable au club avant de poursuivre une belle carrière, à Dijon ou dans d’autres écuries. À la fois pour ne pas oublier d’où ils viennent, mais aussi pour se rendre compte du chemin parcouru par le club en l’espace d’un quart de siècle.

n

Gardien : Enzo Basilio

n

Aligné pour 122 matchs de Ligue 2 et 92 matchs de National, entre Guingamp, Rodez et Concarneau, Basilio est sans aucun doute le meilleur gardien né en Bourgogne passé par le DFCO. À seulement 29 ans, qui n’est même pas tout à fait le sommet de la carrière professionnelle d’un portier, il s’affirme comme l’un des meilleurs de L2 à son poste et ne ferait peut-être pas tâche dans quelques effectifs de l’élite. Dommage de ne pas l’avoir vu plus sous nos couleurs (2 matchs de Coupe de la Ligue, 2 matchs de Coupe de France), tout comme Sébastien Rénot, passé par les équipes de jeunes de Dijon avant de connaître de plus prestigieux centres de formation par la suite. Avec Troyes, le Red Star et Versailles, il cumule 22 rencontres de Ligue 2 et 52 de N1, ce qui fait de lui un suppléant plus que compétent.

nn

Latéraux : Grégory Pérès et Théo Barbet

n

Vous remarquerez rapidement, dans la liste partagée ci-dessous, un manque cruel de défenseurs latéraux ayant démontré leurs capacités au haut niveau. C’est pourquoi nous avons choisi d’aligner deux défenseur centraux polyvalents dans les couloirs de notre défense, à savoir Grégory Pérès et Théo Barbet. Le premier, membre du Cercle en National, a connu la descente en CFA, la fusion et de belles saisons en quatrième division puis en troisième avant de vivre l’accession en Ligue 2, championnat dans lequel il jouera une fois pour une victoire 2-0 face au FC Lorient. Il prendra sa retraite en 2005 à seulement 30 ans, alors que Barbet n’avait que quatre printemps ! Formé au DFCO entre 2016 et 2021 – avec un bref passage en prêt à Borgo), ce gaucher a connu de nombreuses sélections avec les équipes de France de jeunes (U16 jusqu’à U20) mais n’a joué aucun match de championnat avec nous avant de partir en Croatie (NK Lokomotiva) puis aux Pays-Bas à Almere, où il découvre la première division (Eredivisie) après une superbe saison récompensée d’une montée. Parmi les remplaçants, nous avons choisi de mettre en avant Sébastien Agüero, latéral droit passé notamment par chez nous et par Selongey avant de choisir Andorre pour la suite de sa carrière. Un championnat via lequel il s’est qualifié plusieurs fois pour les phases préliminaires de la Ligue Europa et de la Ligue Europa Conférence, avec deux clubs différents.

nn

Axiaux : Bogdan Racovițan, Stjepan Cvitkovic et Arthur Vitelli

n

Peut-être que le vivier le plus important – en nombre – de joueurs Bourguignons passés par le Dijon FCO se trouve en défense centrale puisqu’au-delà des deux joueurs cités ci-dessus, on retrouve de sacrés candidats pour protéger les buts. Notamment le jeune Racovițan, formé ici et parti rejoindre la Roumanie dont il est originaire en 2021 avec le FC Botoșani. Après 22 matchs de D1, il est acheté par le Raków Częstochowa en Pologne, club avec lequel il décroche le titre de champion et qu’il parvient à qualifier pour la phase de groupes de la Ligue Europa après un superbe parcours en préliminaires de la C1. Tout ceci à seulement 23 ans. La génération 2000 est également très bien représentée par Arthur Vitelli qui fait énormément parler de lui au FC Sochaux après sa post formation à Guingamp et un prêt en Pologne (lui aussi) au Podbeskidzie Bielsko-Biała d’où il est revenu cet été pour signer chez nos voisins du Doubs. Ils sont bien encadrés par le désormais formateur mais autrefois excellent central qu’était Cvitkovic, qui a connu plus de 200 matchs de National et 26 apparitions en D2 belge. Il est aujourd’hui coach des U19 de Dunkerque, club où il a passé certaines des meilleures années de sa carrière. Sur le banc, un autre ancien avec Xavier Recober qui a porté les couleurs du CFD et du DFCO entre les championnats de CFA et de National, où il a évolué environ 175 fois d’après diverses sources.

nn

Milieux défensifs : Mehdi Mostefa et Mehdi Bourabia

n

Nous arrivons dans le secteur qui a connu le plus le haut niveau après son passage au DFCO : le milieu de terrain, très fourni avec le polyvalent Mehdi Mostefa qui aurait très bien pu postuler en charnière ou en latéral droit mais dont les talents de milieu récupérateur sont bien trop précieux pour que l’on puisse s’en passer. Celui qui a commencé à Fontaine-lès-Dijon avant de connaître le DFCO, puis de s’envoler pour le centre de formation de Monaco a connu une belle carrière pro entre Sète, Nîmes, Lorient, puis Ajaccio et Bastia avant de dernier challenges à Chypre puis à Béziers, qu’il n’a quitté que l’été dernier. Au total, ce sont 181 matchs de Ligue 1, 135 de Ligue 2 et 127 de National qui ont été joués par le Franco-algérien qui a également disputé 25 rencontres avec les Fennecs. Un cran plus haut mais toujours avec un profil relativement défensif on retrouve cette fois un international marocain (8 sélections) dont la famille est bien connue à Dijon : Mehdi Bourabia. Actuellement joueur de Frosinone en Serie A, ce droitier né en 1991 a découvert l’Italie en 2018 avec Sassuolo puis La Spezia après des expériences dans des grands clubs bulgares et en Turquie. Il est désormais proche des 120 matchs disputés dans l’élite chez nos voisins italiens et peut être remplacé si besoin est par son ainé Rachid Bourabia, qui a quant à lui connu très brièvement la Ligue 2 avec le DFCO avant de partir à Beauvais puis dans divers clubs belges. 103 matchs de D1, 100 dans l’antichambre du football du plat pays et même 34 matchs en National, une très belle expérience pour un aure des quatre frères Bourabia, tous passés par notre club à un certain stade de leur carrière.

nn

Milieux offensifs : Jessy Benet et Florent Mollet

n

À partir de là, nous avons eu la chance de connaître l’éclosion – du moins les débuts en pro – des trois joueurs restants de cette belle équipe de Bourguignons. L’un a 28 ans et, même s’il a subi une grave blessure ces derniers semaines, n’arrête pas d’éblouir la Ligue 2 de son talent : Jessy Benet en est à 171 rencontres dans ce championnat et pourrait bien découvrir la L1 dans six mois si Grenoble continue à ce rythme ! Aligné 24 fois par Olivier Dall’Oglio toutes compétitions confondues, cet élégant meneur de jeu en est déjà à 68 gestes décisifs (buts et passes décisives confondus) dans le monde professionnel et à Avranches en National, où il a été prêté par le DFCO. Un cran plus haut, avec un profil légèrement plus offensif et même parfois un rôle de deuxième attaquant, on retrouve Florent Mollet qui a lui aussi connu ses premiers matchs avec ODO – même si certains diront que le coach n’a pas su déceler tout son potentiel. Après 86 rencontres chez nous pour 11 buts et 10 passes décisives, il troque le rouge pour le blanc de Créteil, puis pour le grenat de Metz avant de connaître une explosion au haut niveau à Montpellier, Schalke et Nantes. Il vient d’atteindre le palier symboliques des 100 buts et passes décisives cumulés en carrière à 32 ans, et on lui souhaite de pousser ce chiffre encore bien plus loin.

nn

Avant-centre : Stéphane Mangione

n

Pour terminer, nous avons voulu honorer un homme dont le retour à Dijon, dans le staff d’Omar Daf, n’a malheureusement pas été couronné de succès contrairement à sa carrière de joueur : Stéphane Mangione. Un offensif de couloir qui occupe le seul poste d’attaquant de notre formation grâce à son explosivité et sa capacité à faire des différences en Ligue 2. Celui qui a disputé 287 rencontres officielles dans ce club qu’il aime tant et qui a fini sa carrière à Amiens et à Orléans a marqué de nombreux buts et laissé une empreinte indélébile chez nous. Au même titre de Mangione, on retrouve Emmanuel Viard qui a connu lui aussi la Ligue 2, plus succinctement, du côté de Valence et de Gueugnon. Il est auteur de saisons très prolifiques au Cercle en National et CFA, puis au DFCO dans cette même division. Avant cela, il avait également connu l’AS Genlis, le Dijon FC. Il termine sa carrière de joueur du côté de Daix et mérite bien une place parmi nos remplaçants.

nn

Mentions honorables :

n

Ils ne pouvaient pas rentrer dans nos critères car ils ne sont pas nés dans les quatre départements bourguignons mais peuvent bénéficier d’une place particulière pour leur attachement à la région, leur longévité ou leur proximité tout simplement. Yanis Chahid, Dolois, est l’un deux, tout comme le natif de Langres Stéphane Jobard qui est au même titre que Jordan Marié (né à Épinal, à quelques longueurs de Mangione en termes de matchs joués ici) un bourguignon d’adoption. Sébastien Heitzmann, redoutable buteur né à Lyon mais ayant grandi à Dijon avant de faire la belle carrière qu’on lui connait, ne pouvait pas non plus rentrer dans notre sélection mais mérite d’être cité. À partir du moment où l’on élargit nos critères, tout un tas de joueurs devient éligible et cet article perd de son sens, mais il est bon de rappeler qu’un joueur né à et élevé dans le Jura à Dole sera toujours plus « local » vis à vis de Dijon qu’un autre venant de Sens, Nevers ou Mâcon, par exemple.

n

La liste (non exhaustive) des Bourguignons au DFCO

Gardiens

Enzo Basilio (Dijon)

n

Sébastien Renot (Dijon)

n

Enzo Breviglieri (Dijon)

n

Jules Stawiecki (Dijon)

n

Xavier Kret (Auxerre)

n

Thomas Aupic (Dijon)

n

Bastien Bourry (Joigny)

n

Lucas Passoni (Dijon)

n

Défenseurs

Grégory Pérès (Dijon)

n

Bogdan Racovitan (Dijon)nThéo Barbet (Mâcon)nArthur Vitelli (Dijon)

n

Axel Drouhin (Dijon)nStjepan Cvitkovic (Dijon)nChris Goteni (Chenôve)

n

Stéphane Gay (Chenôve)nFrançois Garnier (Dijon)

n

Laurent Maily (Dijon)

n

Xavier Recober (Dijon)

n

Antoine Tchang-Tchong (Dijon)

n

Vincent Pullicino (Montbard)

n

Anthony Champion (Dijon)

n

Guillaume Donnat (Saint-Rémy)

n

Frédéric Girard (Dijon)nSébastien Agüero (Chenôve)

n

Damien Phillot (Dijon)

n

Farès Bouchellaleg (Dijon)

n

Cédric Vernier (Saint-Rémy)

n

Lilian Massot (Dijon)

n

Antoine Bégin (Montbard)nFlorent Urfer (Dijon)

n

Axel Mary (Dijon)

n

Kévin Mingoua (Dijon)nYoussef Oulahri (Chenôve)

n

Corentin Faussot (Dijon)

n

Maël Sedagondji (Dijon)

n

Hichem Chergui (Chalon-sur-Saône)

n

Étienne Desroches (Mâcon)

n

Jean-Baptiste Parisot (Semur-en-Auxois)

nMilieux

Mehdi Mostefa (Dijon)nMehdi Bourabia (Dijon)

n

Florent Mollet (Fontaine-lès-Dijon)nJessy Benet (Le Creusot)

n

Rachid Bourabia (Dijon)

n

Lenny Schmitt (Chenôve)

n

Éric Gagneux (Auxerre)

n

Sébastien Schwartz (Dijon)

n

Jamal Bourabia (Dijon)

n

Sylvain Colin (Dijon)nPierre Dérouin (Cosne-Cours-sur-Loire)

n

Yann Gonzalez (Chenôve)nFrédéric Rasera (Dijon)

n

Marc-Antoine Zufferli (Dijon)

n

Damien Bagrowski (Chatillon-sur-Seine)

n

Mehmet Celik (Dijon)

n

Wissem Maaref (Dijon)

n

Paul Devarrewaere (Dijon)

n

Nordine Bourabia (Dijon)

n

Stéphane Rivera (Mâcon)

n

Attaquants

Stéphane Mangione (Chenôve)

n

Emmanuel Viard (Dijon)

n

Frédéric Luneau (Autun)nJérôme Guigue (Dijon)

n

David Remoissenet (Dijon)

n

Sébastien Évain (Nevers)

n

Kévin Lubin (Dijon)

n

Kaïss Mebarki (Chenôve)

nn

Si une erreur s’est glissée dans cette liste (sources : Musée DFCO, Wikipedia, transfermarkt, leballonrond, Football Manager…) ou si un joueur a été oublié, n’hésitez pas à nous en faire part et nous la modifierons avec plaisir.

55 vues


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *